Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2009

L'écho de l' Edito d'octobre 2009

Entendez-vous l'écho de l'Edito....Entendez-vous l'écho de l'Edito....

 

Edito Gabert octobre 2009.jpgC’est la rentrée ?

Alors rentrons dedans !

Dans ce beau magazine, où le maire est présent 13 fois : notons quelques apparitions de l’adjoint à la culture, du 1er adjoint et de l’adjoint aux sports. Plus d’un an après les élections, qui peut mettre un visage sur les autres conseillers de la majorité ?

Quelques bonnes nouvelles pour l’avenir : la population des écoliers cesse de diminuer et le bio arrive dans leur assiette : un composant du menu pour chaque repas servi, ( le pain, le dessert, la viande, les légumes …). Un bémol : le fruit de saison du goûter, servi en maternelle et en primaire une fois par semaine sera local mais pas bio. Pernes peut mieux faire pour conserver sa jeunesse tonique et prolifique. Une lueur d’espoir, sur les quatre vignerons pernois un seul (le Parisien) est en conversion bio. C’est dommage.

Le « Palais du tourisme et du terroir » va bientôt être inauguré. Si les touristes en vacances dans le Comtat y laissent en moyenne 20 euros par jour et par personne, combien d’années pour amortir une dépense publique de plus d’1 M d’euros ? C’est inquiétant.

Le futur poste de police municipal pourra recevoir le terminal de video surveillance. 8 caméras, à environ 35 000 euros pièce (installation comprise) pour un résultat aléatoire et réducteur de nos libertés. C’est alarmant.

Enfin nos impôts. Que signifie ce 3e rang des villes les moins fiscalisées de plus de 10 000 habitants (cf p.12) ? Il y a en Vaucluse 6 villes entre 10 000 et 15 000 habitants : Quel est le rang d’imposition de Pernes parmi Bollène, Apt, Monteux, Valréas et Vedène ? Info ou intox ?

L’extension du complexe sportif est en route, après des années de demandes des associations sportives. Espérons que la démarche du maître d’ouvrage soit volontaire et vise la haute performance énergétique (HPE). Avec 1,4 M d’euros H.T on doit pouvoir y arriver.

Citoyens du territoire de Pernes, pour aborder cette rentrée 2009, souhaitons nous des lendemains qui chantent.




26/03/2009

L'Echo de l'édito de Mars 2009

Entendez-vous l'écho de l'Edito....Entendez-vous l'écho de l'Edito....

Le journal de Pernes est arrivé !
Edito Mars.jpg

Après « les feuilles sans sève qui tombent sur le gazon « vient la fin de l’hiver et son cortège de calamités : la nature et l’économie !

L’économie (de marché, libérale, capitaliste ? ) non l’économie tout court ! qui peut tout détruire et qui renvoie l’homme au second plan ! Bon, si on veut, c’est une analyse comme une autre, par les temps qui courent les oracles ne se donnent même pas la peine d’expliquer leurs propos !

Par contre notre « maire des Lumières » sait ce qu’il faut faire, nous devons…

Rigueur, dépenses, respect des budgets des familles ( ?) va-t-il nous exonérer des taxes et impôts pour les plus démunis ? Non, il faut aussi consommer par solidarité pour nos commerces et nos entreprises. Cela se complique, allons plus avant, l’analyse doit à un moment ou un autre faire sentir sa logique. « Nous devons lutter contre les manipulations dont la principale motivation est le profit, au risque de tuer l’être humain » Arlette Laguiller aurait pu le dire, pour dénoncer le grand capital de l’agroalimentaire ! Oui, le conseil municipal, a voté à l’unanimité …carrément soutenu par l’opposition, l’interdiction de cultiver des OGM dans la commune.

Pernes, fer de lance de la lutte écologiste, invite les 36 000 communes de France à en faire autant !

Reprenons nos esprits, que nous réserve la suite.C’est une longue divagation sur l’homme et la nature sur un ton de dissertation, (niveau collège) où les deux frères ennemis s’affrontent, l’une étant capricieuse ( le réchauffement climatique devient du caprice ) et l’avidité de l’homme du manque de respect.

Le ton devient sentencieux : nous devons… il faut veiller …réapprendre à vivre… adapter son comportement… ne doit jamais oublier… Grande leçon de philosophie et d’écologie, sans oublier les services techniques pour leur action exemplaire sous l’avalanche de neige qui submergea Pernes !!

En conclusion, « l’effet papillon » est évoqué » nature et humains sont indissociables, et attaquer l’un a des influences néfastes sur l’autre » on finit par comprendre que l’homme, être supérieur, n’appartient pas à la nature, il l’exploite, la contrôle, la domine, et la nature, cette insoumise se venge ! Darwin a du soucis à se faire dans sa tombe.

Heureusement il existe dans notre pays libre (loin des caméras de vidéosurveillance) ce que l’on appelle aujourd’hui les médias, qui nous informent quotidiennement sur l’état de santé de la planète, de l’économie et de l’homme, et chacun peut trouver son éthique personnelle en toute liberté.

Merci monsieur le maire d’avoir essayé de nous éduquer à la sagesse de citoyen du monde, mais la plupart de vos administrés ont depuis longtemps fait ce chemin.



Edito en agrandissement
Si vous souhaitez répondre à cet article, cliquez sur Commentaires



24/01/2009

Lever de rideau N°2 en COVErture

LEVER DE RIDEAU , l'échange citoyen .... LEVER DE RIDEAU , l'échange citoyen


Dans vos boîtes aux lettres, sur vos pare- brise, à la mairie de Pernes .......!!!! le numéro 2 de LEVER de RIDEAU: le journal d'opposition à la majorité municipale de Pernes les fontaines

Recto Lever de rideau N° 2 Janvier 2009.jpg
Verso Lever de rideau N°2 janvier 2009.jpg


Pour lire le LEVER DE RIDEAU N° 2 Cliquez sur le lien

Si vous souhaitez répondre à cet article, cliquez sur Commentaires

16/01/2009

Réduire la fracture numérique à Pernes.

L'article de l' Association "Pernes Avenir Solidaire" que vous ne lirez pas dans le Journal de Pernes de décembre 2008.....

Logo Le journal de Pernes .jpg

Voici l'article que l'association "Pernes Avenir Solidaire " avait déposé au service de communication de la mairie pour la parution du "Journal de Pernes" de décembre 2008 . Ce texte fut refusé... sous prétexte qu'il était polémique.

Internautes, à vous de juger !

Mais il restera sur ce blog pour rappeler notre souci d'informer nos concitoyens du devoir du conseiller général , Mr PANTAGENE de se tenir informé des actions sociales entreprises par le Conseil Général .

Réduire la fracture numérique, aussi à Pernes …..

**************

En Vaucluse, plus de 116 000 personnes ont plus de 60 ans, soit 23% de la population. Les nouvelles technologies et Internet offrent de nouveaux moyens d’accompagner ce public dans sa vie quotidienne.

Or on sait que les personnes âgées sont souvent réfractaires à l’idée d’utiliser un ordinateur. « Ce n’est plus de mon âge, je n’y comprends rien, je ne sais pas manier la souris, etc. » Les prétextes sont multiples et variés et les raisons sont toujours bonnes… Pourtant, il s’avère que lorsqu’un formateur ou un parent prend le temps de leur expliquer les rudiments informatiques nécessaires à surfer ou pour recevoir un mail, les aînés semblent plutôt heureux d’apprivoiser ces machines qui fascinent tant leurs petits-enfants.

Réduire la fracture numérique en Vaucluse, démocratiser l'informatique, rendre l'accès à Internet plus facile et diminuer du même coup le fossé générationnel, voire l'isolement géographique ou social : voilà l'idée porteuse qui a animé le Conseil Général au cours de la semaine bleue du 20 au 25 octobre "Jeunes , vieux …connectez vous !"

Ainsi, près de 66 lieux de rencontre gratuits , ouverts pendant une semaine aux seniors, animés par des formateurs informatiques qualifiés, dans des lieux aussi divers que les maisons du département (4), les espaces associatifs communaux ou intercommunaux(19), les bibliothèques (39 ) répartis sur l'ensemble du département !

Ces animateurs aidaient les seniors à valider leurs premiers pas et leur permettaient d'enrichir et de partager leurs connaissances :

* Se familiariser avec un ordinateur, l'Internet.
* Apprendre le maniement de la souris et du clavier
* Créer sa boîte aux lettres électronique et accéder à ses e-mail
* Rechercher sur Internet
* Envoyer des courriels ou mails, des documents.
* Se familiariser avec SMS et le chatt !!!
* Accéder aux services publics en ligne : télé-déclarations, dossiers CAF, changement d'adresse
* Initiation au traitement de texte, autres logiciels de bureautique .
* Utiliser les logiciels comme la retouche photo…
* Apprendre à créer un site Internet, pour les plus aguerris !


Seniors de Pernes et des Valayans … Vous a-t-on sollicité pour cette semaine bleue , avez-vous eu communication de cette initiative, vous a-t-on demandé de vous inscrire quelque part ???

NON ! Voilà pourtant une initiative sociale bien au fait de l'actualité !

Malheureusement, on est encore à regretter qu'à Pernes les fontaines, aucune action n'ait été prise dans cet esprit d'innovation tournée vers l'avenir.

Cela est d'autant plus désolant que le second adjoint municipal est aussi conseiller général de Vaucluse !


Si vous souhaitez répondre à cet article, cliquez sur Commentaires


21/12/2008

L'écho de l'Edito de décembre 2008

Entendez-vous l'écho de l'édito....Entendez-vous l'écho de l'édito ! Edito du maire.jpg


Le journal de Pernes est arrivé !


Lisez vite l'édito de notre maître à penser, un grand moment de spiritualité, de générosité et d'évocation du passé !

Que de grandeur d'âme !
Que de savoir !
Osons, que d'amour !

Le problème c'est de comprendre le rituel de la crèche et tout ce qui va avec : " cacho fio " …. Quésaquo" ?

Nous les étrangers, pernois depuis quelques années seulement, nous nous sentons bien exclus de cette fête, combien mystérieuse de Noël à Pernes.
Nous étrangers, avions dans le passé, dans les lieux d'où nous venons une vision simple de Noël en famille, croyants ou pas, c'était une occasion de se réunir autour d'une table et de mettre quelques cadeaux au pied d'un sapin.

Le don aux pauvres, on le faisait par courrier à la Croix Rouge, l'Unicef, aux Resto du coeur.… Qui oserait frapper à la porte pour réclamer son assiette ?

La symbolique a ses limites. Nous ne ferons pas de commentaire sur le petit enfant et les grands de ce monde! Là, le symbole est confus, le petit enfant étant le fils de Dieu !

Parlons de ce "monde idéal, merveilleux" c'est touchant certes, mais restons sur terre. Ce modèle parfait ne peut réjouir que le ravi ! Ce ne sont que des voeux pieux. Que comptez-vous faire, Monsieur le Maire pour que notre société devienne plus fraternelle, plus équitable, plus humaine ? Comment ferez-vous pour rendre le monde plus propre ? Comment nettoyer cette pauvre planète ? A votre petit niveau, vous en avez le pouvoir, montrez le chemin !

Nous ne sommes pas des figurines de terre cuite que l'on pose dans la mousse, nous ne sommes pas des enfants, et encore moins les vôtres, nous sommes des adultes responsables qui avons envie d'entendre des paroles d'adulte. Nous ne sommes pas non plus des animaux domestiques, qu'un supplément de foin va calmer.

N’oublions jamais que toutes les avancées humaines se sont faites contre la tradition ! Oublions le passé, construisons demain. Que 2009 vous ouvre les yeux sur les attentes de vos administrés.


12/11/2008

L'Intercommunalité à l'épreuve de la démocratie.

Les élus de l'opposition s'expriment dans le journal de Pernes de décembre 2008....

Logo Le journal de Pernes .jpg

Nous vous communiquons l'article que l'opposition municipale doit déposer un mois et demi avant la parution du Journal de Pernes de décembre 2008. Patrick Sartini


Pernoises, Pernois, Valayanais, Valayanaises,

Le Maire d’Entraigues, Guy Moureau, a pris, au mois de septembre, la décision de quitter notre communauté de communes, « Les Sorgues du Comtat » pour rejoindre la COGA (La communauté de communes du Grand Avignon ).

Le Préfet devrait prochainement officialiser ce choix. Il est bien évident que les conditions de ce départ, et ses conséquences, occupent l’esprit et les réunions des maires de Pernes, Althen et Monteux. Mais qu’en est-il de leurs concitoyens ?

Notre première réaction est de constater et regretter, qu’une fois de plus, nos élus prennent des décisions qui engagent l’avenir de la population, de façon unilatérale. On crée la Communauté des Sorgues du Comtat entre bons amis, puis on se sépare fâché, mais tout cela se fait dans les salons de nos élus, qui daignent, une fois que tout est réglé, nous en informer : « Merci, Monseigneur! ».

Après le départ d’Entraigues, de très nombreuses questions restent en suspend, dont celle et pas des moindres, du devenir des personnels des services centraux des Sorgues du Comtat . On peut toujours refaire l’histoire avec des trémolos dans la voix, faire semblant de découvrir ce qui couvait depuis longtemps à en croire certaines déclarations de Mme Roig ( On ne nous dit pas tout…), pester, regretter, pleurer. Mais il faut se rendre à l’évidence et enfin parler d’avenir.

Il faut saisir l’opportunité qui nous est donnée d’entamer une véritable réflexion sur l’intercommunalité, sa cohérence territoriale et économique. Des orientations majeures sont à prendre : impôts, logement, transports, développement économique, commerces, scolarité, voirie, écologie, culture, sports et loisirs doivent peser dans ce choix. A entendre nos trois maires, l’intercommunalité des Sorgues du Comtat n’est pas encore morte. Ils pensent qu’elle est viable à trois ! Nous sommes dubitatifs… . Il n’est pas très réaliste de croire qu’à trois, au sein d’une petite intercommunalité, nous pèserions bien lourd dans un département vauclusien, ou d’autres ont fait le choix d’un regroupement puissant.

Cela placerait à nouveau Pernes dans une position attentiste préjudiciable à son avenir. Ne laissons pas pourrir la situation, volontairement ou non, jusqu'à que l'on nous annonce dans quelques temps que Pernes a été contrainte par l’administration à rejoindre telle ou telle intercom et qu’on ne peut pas s’y opposer.

Contrairement à ce qu’on nous dit, cela peut aller vite ! Il est temps d’agir, il faut étudier chaque solution et choisir la meilleure pour Pernes avant qu’on nous en impose une.

Plusieurs pistes peuvent être envisagées : Bien sûr, rapprochement avec la COVE, communauté de Carpentras. Soyons objectifs et jetons à la Nesque les rancunes et vieilles querelles entre nos deux communes…

En effet, nous sommes dans la plaine du Comtat, à 6 km de Carpentras, 5 de Monteux, 8 d’Althen. Qu’on le veuille ou non, nous sommes naturellement tournés vers la COVE, qui nous donnerait outils et moyens de baisser les coûts de fonctionnement et d’augmenter les recettes en quittant une communauté de communes pour entrer dans une communauté d’agglomérations. Dans cette perspective nouvelle, il n’est pas utopique de penser que Velleron attachée au canton de Pernes voit d’un bon œil son rapprochement à cette nouvelle COVE. Pernes serait ainsi par sa démographie la 3ème commune sur les 29. Dans cette perspective, il pourrait enfin y avoir une cohérence dans la gestion des transports en commun, bus, rail, et même taxis. Un vrai bassin de vie, avec un équilibre géographique et économique.

Nous apporterions à la COVE la possibilité de peser face à la COGA et autres regroupements qui ne manqueront pas de se faire. Mais on peut aussi avoir une réflexion pour un rapprochement avec des intercoms à « taille humaine » comme Le pays des Sorgues et des Monts du Vaucluse, avec L’Isle sur sorgue, Saumane, Fontaine de Vaucluse, le Thor et Chateauneuf de Gadagne. Enfin Pernes peut choisir de se tourner vers la COGA comme l’ont déjà fait nos voisins Velleron ou Saint Saturnin et maintenant Entraigues.

Tout cela n’est que de la prospective. C’est le rôle d’une équipe municipale d’imaginer, de prévoir, d’anticiper les modifications possibles au sein du département. Le débat est vaste et riche, mais nous souhaitons qu’il se fasse dans la transparence, l’objectivité et la démocratie. Nous ne voulons pas que les choix de notre avenir se fassent à quelques uns autour d’un bon repas, entre la poire et le fromage.

« Nous ne ferons rien sans consulter la population ! » ont déclaré nos élus. Est-ce à dire que l’on fera une consultation électorale, après un grand débat populaire ayant exposé tous les tenants et les aboutissants. Ou, comme nous le craignons, fera-t-on des consultations, plus ou moins confidentielles, pour entériner une décision déjà prise ?

Nous avons un droit de regard et de choix sur tout ce qui conditionne notre vie locale ou intercommunale. Nous faisons confiance à nos élus, mais les citoyens pernois sont en droit d’exiger un véritable fonctionnement de la démocratie.

L’expression de l’opposition municipale n’est pas un exercice facile. Nous disposons de ces quelques lignes que nous devons rédiger un mois et demi avant la parution du journal. Peut être que lorsque vous lirez cet article les jeux seront faits !

De plus, M. le Maire se donnant parfois un droit de réponse, le débat est un peu tronqué. C’est pour cette raison que nous vous incitons à venir écouter les délibérations du conseil municipal qui a lieu une fois par mois. Il est ouvert au public (qui n’a pas le droit d’intervenir). C’est là que les choix de la politique municipale sont exposés et discutés.

L’opposition y joue son rôle, pose des questions, fait part de son opinion. Il y a souvent débat sur des sujets importants avec M. le Maire. Tous les conseillers municipaux peuvent ensuite voter connaissance de cause. Pour poser des questions au conseil municipal vous pouvez contacter les élus de l’opposition Mario Moretti n° de tel 06 72 84 65 63.

En conclusion, bien qu’écrivant ces lignes début novembre, nous vous souhaitons de bonnes et heureuses fêtes de fin d’année.

L’équipe des Conseillers municipaux d’opposition. Mario Moretti – Françoise Desjames – Gérard Louchène – Annie Rey

opposition_004.jpg

30/10/2008

Journal de Pernes : ma petite lecture ...

Le journal de Pernes à travers les lignes....


Le journal de Pernes mars juin 2008.jpg


C'est la rentrée et nous avons droit à notre numéro automnal du journal municipal. En édito, Mr Gabert cite Lamartine et Brassens pour illustrer la rentrée, particulièrement scolaire, mais outre cette rentrée des classes, notre maire se vante d'améliorer notre belle qualité de vie... et de citer les travaux de la « voie royale » du nouvel office du tourisme, du nouveau poste de police, de la restauration du portail de la mairie et de la fontaine de l'hôpital ainsi que l'extension de la zone de la PRATO

Mais en quoi ces travaux, ces acquisitions vont-ils améliorer notre qualité de vie ? Mystère, ça va très certainement améliorer le paraître et le joli. Tout est beau pour les touristes mais notre qualité de vie, non là franchement, je vois pas!

Au rayon des travaux page 7 ,on peut lire que la mairie a acquis le grand couvent de la rue Fléchier, le prix semble intéressant, la surface également mais pourquoi faire ??
Fléchier.jpg


Lors d'un conseil municipal, Mr le maire avait affirmé que rien n'était décidé, que l'on en discuterait en conseil municipal prochain ....mais on apprend dans cet article, que tout serait déjà décidé: maison des associations, artisanat et ......UN (oui bien 1, une unité.....) logement social!!!

Au delà du fait qu'aucun débat n'a eu lieu sur l'utilisation de cette acquisition, on ne peut qu'à nouveau regretter que le logement social soit remisé à la portion congrue d'un tel projet, mais ça c'est malheureusement une sale habitude à Pernes !

En page 14, la mairie propose même un concours :« C'est Noël, j' illumine ma fenêtre.»
fenetre illuminée.jpg


Ah! les illuminations de fin d'année, c'est féerique ,les enfants en raffolent, une guirlande par-ci, un père Noël clignotant par-là, dans le jardin, sur la fenêtre, bref presque partout.
père noel.jpg


Mais comment expliquer à nos enfants que chaque jour, il faut faire attention à bien éteindre nos lumières en sortant des pièces, à ne pas laisser nos appareils en veilleuse, à baisser le chauffage électrique quand dans le même temps sur la période de fête, on peut tout illuminer toute ou une partie de la nuit sans que cela ne pose soucis ?

Difficile à expliquer à nos chères têtes blondes, alors pourquoi inciter ? Ah oui ! pour « donner à Pernes un côté féerique ...» dixit l'article!

Pour économiser réellement de l'énergie, allez plutôt à la conférence de Soleil Vert le 6 novembre à l'espace St Gilles.

Dans l' article page 22, : "Les transports en commun arrivent aux Valayans, on apprend qu'il est possible de se rendre à …. Avignon via Sorgues puis .....Entraigues!
Bus.jpg


Au delà du fait que ces liaisons sont bien insuffisantes et pas pratiques, on est surpris de constater en début de cet article que « le conseil général à travers le développement des transports en commun s'engage pour l'environnement et pour réduire votre pouvoir d'achat.....!!!!! »

Mince ! En ces temps de vaches maigres, si même les transports en commun réduisent notre pouvoir d'achat , c'est sûr on va tous prendre notre bagnole!

Allez, consolez-vous, Pernoises, Pernois, avec le supplément spécial patrimoine ou les articles des différentes associations qui sont elles, la véritable richesse de Pernes .

Bruno VERDI