Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/03/2013

UN RENDEZ-VOUS A NE PAS MANQUER !

                LE  6  MARS  A  11H  devant  le siège du  SMERRV 

                   (Syndicat  Mixte  des  Eaux de  la  Région  Rhône  Ventoux)

                               Carpentras - Chemin de l’Hippodrome        

 

Les associations locales de défense des usagers de l’eau (et notamment l’ADUEA de Pernes) invitent à un rassemblement devant le siège du SMERRV, après avoir sollicité en vain un rendez-vous auprès du nouveau Président.

Voici leur message :

« La gestion de l’eau et de l’assainissement doit profiter exclusivement aux usagers et non aux multinationales de l’eau et à leurs actionnaires. Seule une régie publique le permet.

La décision de continuer en affermage avec une de ces multinationales a déjà été prise par la majorité de nos élus. Nous contestons la présentation ayant déterminé leur choix. Une procédure au Tribunal administratif a été engagée et nous souhaitons :

-       Qu’aucune décision définitive ne soit prise avant le résultat de cette procédure.

-       Que notre avis sur le cahier des charges soit pris en compte le cas échéant.

-        Que les règlements soient revus avec les représentants de nos associations de défense dans l’intérêt des usagers. »

-        

PERNES AVENIR SOLIDAIRE, qui a déjà soutenu activement la création de la régie municipale de l’assainissement non collectif sur la commune (le SPANC) mis en place en 2011 à la satisfaction de tous les usagers, soutient cette initiative et milite également depuis le départ pour la création d’une régie de l’eau potable et de    l’assainissement collectif. Elle souhaite que le maire de Pernes donne enfin une suite au projet d’audit, préalable à la mise en place de cette nouvelle régie, qui permettra une réelle transparence financière, une proximité entre l’usager et le gestionnaire et surtout une baisse des  coûts.

VENEZ DONC NOMBREUX A CE RASSEMBLEMENT D’USAGERS ET SIGNEZ LA PETITION DU COLLECTIF VAUCLUSIEN POUR REPRENDRE LA MAITRISE DE NOTRE EAU.

Commentaires

je ne comprends pas vraiment la problématique mais quand on commence une présentation avec des expressions comme "multinationales de l’eau et à leurs actionnaires.", je crains le pire tant l'influence des tenants de la gauche extrême est patente...
Pour moi, je paie 18 euros par mois, j'ai de l'eau, je ne trouve rien de scandaleux à cela et ça marche, alors quel est le problème?

Écrit par : cri | 05/03/2013

Vous avez raison, celà mérite quelques explications.
Le message du collectif des usagers de l'eau me parait simple.
Il n'accepte pas les conditions dans lesquelles la convention d'affermage entre le Syndicat mixte des Eaux Rhône Ventoux (dont Pernes est adhérente) et la SDEI (filiale locale d'un groupe multinational) a été reconduite pour 12 années après une consultation contestable, sans aucune concertation avec les associations d'usagers. Il n'accepte pas l'absence de transparence dans les comptes et la détermination du prix, la nature des relations entre le gestionnaire et l'usager (loin d'être une relation de confiance et de proximité) et d'imputer dans le prix de l'eau des marges de société exorbitantes.
La commune de Pernes a déjà pris l'initiative de rompre son contrat sur la partie assainissement non collectif, en créant en 2011 le SPANC, qui est une régie municipale. Les 1 000 familles pernoises qui sont concernées ont vu immédiatement la différence sur les factures de contrôles. Cette régie a été créée grâce au travail important mené par l'ADUEA (l'association pernoise des usagers qui compte 120 adhérents).
Et c'est l'ADUEA encore qui a convaincu le maire de lancer un audit sur la distribution de l'eau et sur l'assainissement collectif, en vue de quitter le Syndicat mixte et d'avoir son propre service. L'intérêt direct pour l'usager, ce sera un prix au m3 moins élevé et une réelle qualité de service de proximité.
Voilà, vous en savez un peu plus. Mais si vous êtes pleinement satisfait(e) du fonctionnement actuel, surtout ne faites rien.

Écrit par : Raphael | 05/03/2013

Rien compris, ni à l'article, ni aux explications

Écrit par : Audrey | 05/03/2013

Cri vous etes pathetique a voir des gauchistes partout,nous ne faisons relayer là que l'appel d'un collectif qui defend une municipalisation de l'eau .Si vous connaissiez les personnes qui ont agi pour la creation du spanc par ex vous verriez que ce ne sont pas de dangeureux gauchistes,mais des habitants de Pernes parfois proche de la majorité et souhaitant oeuvrer (et ils l'ont bien fait) dans l'interet du plus grand nombre
cessez vos fantasmes ça devient penible.

Écrit par : bruno | 05/03/2013

moi j'ai tout compris,si on cherche si on se renseigne ça me semble clair,cette association comme de nombreuses en France souhaitent que l'eau ne soit pas une marchandise.Il ne suffit pas d'avoir de l'eau au robinet et de s'en contenter!!!

Écrit par : claire | 05/03/2013

Désolé mais je ne vois pas pourquoi l'eau ne serait pas une marchandise. Vu qu'elle est transformée et amenée chez nous, et vu que nos eaux usées sont traitées il est évident que cela a un coût et que nous devons le payer. Comme le gaz ou les transports, si nous consommons, nous devons payer.

Écrit par : CRI | 06/03/2013

Je suis désolée Claire, je suis surement plus conne que vous.
Je ne sais pas ce que sait que le ADUEA, ni le SMERRV et encore moins le SPANC.
Je ne comprends pas quand on me parle de « convention d’affermage »
Je ne comprends pas en quoi un contrat signé entre Rhône Ventoux et la SDEI peut poser problème aux usagers de l’eau ? Que veut dire concrètement municipaliser l’eau ?
Ce que je comprends c’est que c’est une information pour initiés. Sans moi donc.

Écrit par : Audrey | 06/03/2013

Cri
vous pourriez aussi payer l'air que vous respirez apres tout.
Les africains avec votre logique peuvent toujours crever de soif.
On ne pretend pas que celà n'ait pas un cout mais ce cout doit etre assuré et géré par une regie publique pas par des sociétés multinationales qui ne cherchent que des profits .
l'eau ,non n'est pas et devra jamais etre une simple marchandise!

Écrit par : bruno | 06/03/2013

Cher Bruno,
je vous remercie de votre cours de solidarité et de physique. Une légère différence entre l'air et l'eau est que pour l'air je me sers là où il est. Peut-être vous-a-t-il échappé qu'il en était un peu différent avec l'eau. En effet, il faut aller la chercher, l'épurer, l'amener chez moi puis traiter les eaux usées qui en ressortent. Ceci entraine nécessairement un coût.
je ne reviendrai pas sur la phrase sur les Africains n'en percevant pas toutes les finesses ni même le sens pour dire vrai.
Salutations,

Écrit par : cri | 06/03/2013

Cri ou.........y'a tellement de pseudos
c'etait une image l'air mais vous ne voulez comprendre la problematique ,une municipalisation existe dans de nombreuses villes mais si vous souhaitez enrichir Suez ou d'autres multinationales c'est votre choix pas le notre ni celles des collectifs qui se mettent en place ici,à carpentras ou ailleurs
Quand aux abreviations une petite recherche google et on trouve.
salutations egalement

Écrit par : bruno | 06/03/2013

Bruno vous etes penible vous aussi avec toujours vos longues tirades sur les multinationnales et le capitalisme
Cri parle de choses precises et dire qu'avec cette logique on laisse l'afrique crever de soif est tres petit
Connaissant l'afrique comme ma poche je peux vous dire que c'est elle qui se laisse crever de soif mais la n'est pas le sujet du post
Communiquer sur un blog c'est accepter d'autres avis meme quand on est membre de PAS

Écrit par : Bulle | 06/03/2013

Bulle
permettez nous sur notre blog de pouvoir exprimer des idées ,defendre des valeurs ,c'est quand meme le minimum...
Nous prouvons chaque jour que nous acceptons d'autres avis,meme si il est penible d'avoir 30 avis soit disant différents mais emanant de la meme personne....on est pas naif.La preuve que nous sommes ouverts vous vous exprimez ,essayez donc d'aller sur le site de la mairie exprimer un avis.
Sur la problematique de la municipalisation renseignez vous aupres des pernois pour lesquels on a municipalisé (grace au gros travail de l'assos de defense)l'assainissement si ils ne sont pas satisfaits.Et bien l'assos en question que nous soutenons demande la meme chose sur l'eau.Mr le maire a accepté la municipalisation de l'assanaissement ce dont on se felicite est ce pour autant un dangeureux gauchiste?
Enfin je suis donc petit avec ma logique soit,mais la votre vous qui soi disant connaissez si bien l'Afrique,affirmez que les Africains meurent parfois de soif parce qu'ils le veulent bien.....ça me laisse sans voix

Écrit par : bruno | 07/03/2013

Pour ceux qui n'étaient pas présents au rassemblement d'hier devant le Syndicat mixte des Eaux Rhône Ventoux, et qui n'auraient pas lu les échos donnés aujourd'hui par La Provence ou Vaucluse Matin, j'indiquerais que tout s'est bien passé.
Le Président du syndicat a reçu finalement une délégation des associations locales et du collectif vauclusien.
Quatre points ont été débattus :
- La nécessité d'avoir une vraie transparence dans les comptes fournis par la SDEI qui gère les réseaux et assure la distribution de l'eau, notamment concernant les provisions financières faites pour les réparations et modernisations, et la réalité des travaux réalisés.
- La représentation des associations d'usagers à la commission consultative du syndicat (c'est la moindre des choses !).
- La remise à plat du règlement qui s'impose aux usagers et qui comporte des clauses abusives.
- Enfin, la nécessité de procéder à un nouveau vote (organisé dans les règles cette fois) du Conseil syndical concernant les nouvelles modalités de gestion à compter de mai 2013, date d'expiration du contrat actuel avec la SDEI.

Les associations ont été écoutées. Espérons qu'elles seront entendues.

Il reste que l'objectif final est la création de régies municipales pour toutes les raisons déjà signalées, et en premier lieu pour répondre aux seuls intérêts des usagers.
Encore une fois, nous attendons du maire de Pernes qu'il tienne sa promesse de juin 2012 de faire réaliser un audit technique et financier sur la situation pernoise. La mairie n'avance pas depuis 9 mois. Il s'agit en effet de s'engager en toute connaissance de cause dans la création d'une régie de l'eau potable, comme cela a été fait en 2011 sur l'assainissement non collectif, et personne ne s'en plaint.
Pour l'assainissement collectif, les choses risquent d'être un peu plus compliquées.
Mais pour cela, il faut un minimum de volonté et de courage.

Un adhérent de l'ADUEA.

Écrit par : Raphael | 07/03/2013

On dirait qu'il y en a beaucoup qui n'étaient pas présents...
Extrait de la provence:

Une trentaine d'usagers de l'eau se sont rassemblés, hier matin devant le syndicat mixte des eaux Rhône Ventoux à l'appel du collectif des associations vauclusiennes, le Cauvae. Une délégation qui demandait depuis longtemps un rendez-vous, a ainsi fait le forcing et a finalement été reçue par le président, Michel Nicolet et la directrice, Julia Bréchet.

Une trentaine, un raz de marée, ça y est les gars, la révolution est en marche!

Écrit par : cri | 09/03/2013

Cri
quoi de que l'on mette sur le blog vous contesterez.Ce serait bien que vous vous informiez aupres des pernois qui grace au travail de cette association (qui n'a rien a voir avec nous) ont payé moins cher leur controle de fosse spetique grace a la municipalisation.Et si demain on municipalise la gestion de l'eau que votre facture s'en voit reduite vous contesterez encore et toujours....Vous etes dans la caricature permanente.

Écrit par : bruno | 09/03/2013

Nul besoin de vous caricaturer, vous le faites seul à longueur d'articles et de commentaires avec votre vocabulaire "révolutionnaire".
Ce site est un site d'opposition municipale. Très bien, alors présentez-vous, exprimez pourquoi vous vous opposez au maire actuel, présentez-nous des propositions, donnez-nous des informations sur la vie pernoise et sortez de ces positions sorties tout droit des thèses du front de gauche car à lire ce site, il est évident qu'il est tenu par les tenants de cette ligne.
Au moment des municipales, je pourrais voter pour une liste d'opposition si elle est réaliste et ouverte sur le monde tel qu'il est. Si la liste d'opposition reprend les thèses développées ici à longueur d'articles et est comme la dernière fois noyautée par les mêmes activistes, alors je voterai pour M.Gabert car je ne veux pas livrer Pernes à cette gauche-là. Ceci dit, une liste de gauche à Pernes n'a aucune chance.

Écrit par : cri | 10/03/2013

Cri
on pourrait donner tous les arguments du monde on serait a vos yeux que de mechants "revolutionnaires".
Soyez precis quel est donc ce vocabulaire revolutionnaire present en permanence sur notre blog:"opposition,democratie,regie publique,informations,débat citoyen......???
Relisez notre blog il est force de propositions,quant au programme ,à la liste patience,mais ils devraient on l'espere repondre a vos attentes.
salutations

Écrit par : bruno | 11/03/2013

Les commentaires sont fermés.