Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2012

CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE 2012.

 

BEAUCOUP DE QUESTIONS … ET PEU DE REPONSES !

 

Le Conseil Municipal du 11 octobre a battu un double record : celui des points à l’ordre du jour (7 seulement !) et donc de la durée (à peine une heure). Mais quelques sujets ont provoqué questions et débats de la part des élus de l’opposition. Car si cela n’avait tenu qu’au maire, l’affaire était bouclée en moins d’une demi-heure.

 

Le maire a donc souhaité la bienvenue au nouveau conseiller, Bruno VERDI, qui remplace désormais Jacques TERRAZA, démissionnaire pour raisons familiales et personnelles. Monsieur VERDI siègera, comme son prédécesseur, à la commission des affaires culturelles, à celle des Valayans et à la commission sécurité et vie locale. Sur proposition de Mario MORETTI, c’est Robert IGOULEN qui prendra la place de Bruno VERDI au comité consultatif de la commission sécurité et vie locale.

 

Une nouvelle délibération de soutien aux actions visant l’interdiction de prospecter et d’exploiter le gaz de schiste, compte tenu des velléités qui semblent à nouveau se manifester dans notre région, a été proposée par le maire et adoptée à l’unanimité.

 

Sur le dossier de la Médiathèque, dont le coût est estimé à 2,1 millions d’euros, les subventions demandées (64 %) ne sont pas assurées, notamment de la part de la Région et du Département. A la question de Mario MORETTI sur ce qu’il adviendra du projet si ces collectivités, aujourd’hui à la diète, ne suivent pas, le maire a répondu … qu’il se ferait quand même, sans préciser s’il faudrait augmenter les impôts pour cela.

 

Le problème de l’isolation du futur bâtiment ne semble pas non plus le préoccuper. Il se satisfait des obligations légales en la matière. Tant pis si d’autres vont jusqu’à mettre en œuvre des systèmes constructifs qui conduisent désormais à ne plus avoir besoin de chauffage pour assurer des températures confortables en plein hiver, et si le léger surcoût de départ est récupéré rapidement sur les factures d’énergies. Le maire n’a pas la fibre écologique, on le savait : ce n’est pas aujourd’hui qu’il va changer.

 

Le projet de 2 nouveaux stades sur le site Marie Mauron (coût : 598 000 euros) et le remplacement de l’actuel stade Bernal par 2 courts de tennis supplémentaire et un skate-parc, fera l’objet lui aussi de demande de subventions (pour 46 %), sans être assuré de leur obtention, notamment du CNDS et de la Région. Mais on y va !

 

Sur la modification du tableau des effectifs de la commune et la création de 8 postes d’agents non titulaires, tous à temps partiels, le maire a répondu à Bruno VERDI sur la notion « d’accroissement temporaire d’activité », qu’il fallait adapter les effectifs et leur temps de travail aux contraintes de fonctionnement des services, … ce qui se conçoit aisément pour des postes d’animation, mais peut-être moins pour des postes techniques, aux ateliers municipaux notamment.

 

Les Questions Diverses ont été l’occasion, pour les élus de l’opposition, d’aborder quelques sujets d’actualités.

 

Sur le dossier de l’Intercommunalité, le maire a expliqué à Bruno VERDI qu’il ne se passerait plus rien avant les prochaines élections locales.

 

Sur le délicat dossier des amendes payées par la commune pour non respect de la loi sur la mixité dans l’habitat et l’adoption par le gouvernement d’un renforcement de ces pénalités (multiplication par 5 !), le maire a répondu à Mario MORETTI que la commune était effectivement un très mauvais élève, qu’il ne pouvait pas régler immédiatement un problème qui se posait depuis de très nombreuses années ( !)… et qu’il avait rencontré le Préfet à ce sujet, avec 3 autres maires. Celui-ci leur aurait confié qu’il tiendrait compte des contraintes de chaque commune dans l’application stricte de la loi, ce qui permettait d’espérer la clémence de l’Etat ( ?). Difficile à comprendre ou à croire ! On en saura plus dans le budget 2013. Mais le problème de la non réalisation de logements pour les familles modestes demeure un sujet crucial à Pernes.

 

Concernant les emprunts qui seront réellement souscrits en 2012 (1 481 492 euros inscrits au budget d’investissement, alors que tous les ans ces inscriptions ne sont jamais suivies d’effet), le maire a précisé, suite à une question de Mario MORETTI, qu’une négociation était en cours auprès des 3 principaux banquiers des collectivités locales, pour un prêt d’environ 900 000 euros à un taux inférieur à 4 %, après celui de 500 000 euros contracté il y a quelques mois auprès du groupe Caisses d’Epargne.

 

Enfin, le règlement du cimetière devrait être corrigé, suite à l’intervention d’Annie REY qui a fait part de son inquiétude vis-à-vis de publicités concernant la vente de croix lumineuses à poser sur les installations funéraires, qui risquent de transformer nos lieux de sépultures en lieux d’illuminations. Sur les problèmes d’aménagement de la signalisation routière qu’elle a signalés en plusieurs points délicats de notre commune, le maire l’a invitée à se rapprocher de l’adjoint responsable pour examiner avec lui les modifications nécessaires.

 

Commentaires

On a touché le fond
C’est ce que je me suis dit à la lecture de l’article de l’opposition dans le journal de Pernes. L’objet du délit : « la création de 2 stades de foot à Marie Mauron ». L’opposition est contre !
A vouloir être contre pour le principe d’être contre tout projet de la municipalité, on en arrive à s’opposer à la construction de stades où pourront s’entrainer les centaines de jeunes des clubs et les enfants de l’école Marie Mauron.
Et comme il faut bien faire une proposition, l’opposition nous suggère à la place, un stade d’athlétisme. Ce que ne nous dit pas l’opposition, c’est qu’il n’existe pas de stade d’athlétisme dans une ville de moins de 30 000 habitants. Et pour cause : cout minimum 3 millions d’euros !
Je signale à l’opposition que nous n’avons pas non plus de vélodrome, de boulodrome, de golf, de piscine olympique, de patinoire, de terrain de polo, de piste de kart ni de circuit automobile.
Quand on lit le journal de pernes, on ne peut que dire merci à la municipalité pour ses équipements sportifs : un complexe unique en Vaucluse pour une commune de la taille de Pernes. Merci pour les projets à venir ; 2 nouveaux stades, 2 nouveaux terrains de tennis et l’agrandissement du club house, un skate park, des vestiaires, des tribunes. Merci également à la municipalité pour ses futurs équipements culturels : médiathèque, maison des associations, salle des jeunes aux valayans.
Mais l’opposition nous dit qu’il y a d’autres urgences, d’autres besoins. Les pernois jugeront.

Écrit par : Fabien | 27/10/2012

je vous sens "interessé" par le foot,ca tombe bien moi aussi.Mais etait il necessaire de reconstruire 2 terrains alors que nous avons dejà un stade aux normes,plus le stade jean moulin et le stade pres de l'Argelouse ,il est legitime de se poser la question non?apres peut etre nous ferez vous la demonstration chiffrée de cette necessité.
Pour le reste,nous ne nous opposons pas à tout,la mediatheque c'etait dans notre programme de campagne,le boulodrome il arrive parait il.....,l'extension du gymmase dans notre programme aussi .Nous nous interrogeons seulement des priorités de ces programmes.
l'opposition est là pour proposer d'autres orientations celà s'appelle la democratie tout simplement.
Bruno

Écrit par : bruno | 28/10/2012

Si je lis bien le journal de pernes, il s’agit d’un transfert du stade Bernal à Marie Mauron pour libérer de la place pour faire 2 tennis et un skate park ?
Je ne vois rien de scandaleux !

Écrit par : Fabien | 28/10/2012

Non rien de scandaleux Fabien bien entendu,mais celà fera au total un terrain de foot de plus;en avions nous besoin? c'est la question .N'y a t'il pas suffisamment de terrains pour accueillir les licenciés de l'Esperance Pernoise ?
N'y a t'il pas d'autres besoins en terme de structures sportives à Pernes?
C'est la question qu'on est en droit de se poser.
Bruno

Écrit par : bruno | 01/11/2012

Le transfert du stade de l'Esperance Pernoise à Marie Mauron permettra de désenclaver le rond point Saint Gilles des voitures qui encombrent ce carrefour à chaque manifestation. Un bien être indiscutable pour les riverains.
Mais Bruno, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les besoins non satisfaits en terme de structures sportives à Pernes? Quand on sait qu'il n'y a pas de ville de 10 000 habitants aussi bien équipé dans le vaucluse, je suis curieux de lire votre réponse!. je parle bien sur d'infrastructures demandées par des associations sportives et pas des délires d'opposition du style: un tremplin de saut à ski ou une piste de bobsleigh...

Écrit par : Fabien | 03/11/2012

Et les riverains de Marie Mauron qui, un beau jour, ont vu arriver les engins de chantier devant chez eux, vous en faites quoi?
Pourquoi la mairie n'a pas voulu répondre aux questions quand le chantier a démarré?
Pourquoi on ne sait toujours pas exactement ce qu'il va y avoir sur ces terrains? Tribune ou pas tribune? Si oui ou?
Si c'est vraiment pour transférer le stade principale, je pense qu'il y a des terrains plus excentre que Marie Mauron afin de ne pas nuire aux habitations existante.
Comme d'habitude il n'y a pas de discussion, pas d'information. C'est une dictature ou le foot est roi. Et quel sport!! Cri, insulte, bagarre.. Belle mentalité!! C’est vraiment un bon exemple pour nos enfants de Marie Mauron.

Écrit par : Pierre | 20/02/2013

Les commentaires sont fermés.