Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/02/2012

Samedi matin, les politiques font leur marché

 Flânant sur le marché de Pernes, le samedi matin, on comprend rapidement qu’il vaut mieux acheter des fringues que remplir son panier. Paradoxe ou absurdité ? Dans un village entouré de cultures maraîchères et de vignes, la veste en polaire fabriquée en Chine, coûte moins cher qu’une bouteille d’huile d’olive du cru et, pour le prix d’une paire de bottes en simili on ne peut s’offrir qu’un morceau de fromage. Mais attention, à 39 euros le kilo, ce n'est pas n'importe quel fromage ! Il vient de la ferme ! Tout au moins c’est ce qu’explique à la cantonade Monsieur Fromage-de-brebis-ma-chérie? Accent provençal et chapeau de traviole pour faire couleur locale.
Eh oui, sur le marché de Pernes, comme ailleurs, plus c’est provençal, plus c’est cher !

 Heureusement, il y a aussi la gentille fermière, à côté du prédicateur, qui vend ses produits à des prix raisonnables. Elle a de belles salades, de gros oignons, des choux-fleurs dodus et des poireaux pleins de terre. Il y a aussi Madame Œuf qui élève ses poules, cultive ses légumes et ramasse ses fruits. Ses poules vivent au grand air et ne sont pas gavées d’antibiotiques. Chez Monsieur et Madame poisson, on peut acheter des moules. C’est pas très cher.

 

Sur le marché, en ce moment, on peut croiser aussi les socialistes et le Front de Gauche qui tractent. ‘’Votez Hollande, Le changement c’est maintenant’’ et ‘’Votez Mélenchon, Prenez le pouvoir’’. C'est l'heure de foncer à l’apéro, tracts à la main, pour refaire le monde devant un verre de blanc.

 marche.jpg

melenchon.jpg

Commentaires

J'etais très contente de voir mr Martin que je trouve extraordinaire et avec lequel j'aime discuter mais oh rage oh désespoir voir des militants bras dessus, dessous avec mr Faryssy qui milite pour la burqa et la lapidation distribuer des tractes.....je préfère ne rien dire...

Écrit par : Bulle | 20/02/2012

Bulle, Mme Bulle je crois.
Je vous ai lu plus subtile.
Ne croyez vous pas que vous tombez dans la caricature la plus grotesque ?
Farid Faryssy, Français, premier adjoint de Carpentras et conseiller communautaire, Avocat a souvent défendu des associations musulmanes et des sans papiers. Tout cela est très loin de la burqa et de la lapidation. Evitez de reprendre à votre compte la boue déversée par l’extrème droite carpentrassienne.

Écrit par : Gérard | 20/02/2012

Mon cher Gérard
Même si je vous déçois et j'en suis désolée je ne me permettrai jamais de colporter des ragots surtout de l'extrême droite
Je crois même et il faudrait si j'ai cinq minutes que je recherche un article qu'avait fait melle allo carpentras qui je m'abuse est bien de gauche et qui parle justement de ce monsieur et du voile
Bref de toute façon en politique.....on trouve toujours des circonstances atténuantes

Écrit par : Bulle | 20/02/2012

Chère Bulle

Vous écrivez: "Je crois même et il faudrait si j'ai cinq minutes que je recherche un article qu'avait fait melle allo carpentras..." Et cela vous suffit pour colporter ce genre d'horreur! Vous confondez voile et burqa déjà et avec la lapidation, on est encore dans autre chose. Vous n'y allez pas avec le dos de la main morte comme dirait l'autre! Quand on connaît M. Faryssy, ce qui est mon cas, c'est franchement n'importe quoi.

Écrit par : martine | 20/02/2012

Ecoutez Martine, on peut encore choisir qui on veut comme ami
Maintenant je pensais que magalie elouet qui fait quand même partie de la vie associative de carpentras ne colporte pas des ragots surtout que je ne suis même pas certaine que l'article que j'ai lu venait d'elle
Mr Faryssy que je rencontre professionnellement me laisse sans aucune impression et je ne partage pas ses points de vue
Née à carpentras,travaillant à carpentras je pense pouvoir sans être traité cela va venir de raciste penser que les minorités ne commandent pas la majorite
Je peux dire que j'aime écouter mr Martin qui fait de la politique pour des convictions et pas pour se dorer le blason
Fin de la discution

Écrit par : Bulle | 20/02/2012

Oui surtout ne dites plus rien, vos commentaires n'ont aucun intérêts, c'est de la malveillance pure, approximative en plus.
Vous êtes une bien triste minorité, une petite bulle vide, qui gonfle et qui éclate aussitôt. bon vent !

Écrit par : pit-bulle | 20/02/2012

ce qui est important ce n'est pas qui distribu les tracts mais ce qu'il y a dans les tracs . En cette période d'élection présidentielle il serait bon de s'interroger sur la politique que nous voulons
- continuer à subir l'austérité voulu par les financiers
- donner la parole au peuple car nos élus n'en tiennent plus compte
Ne perdons pas notre temps à polemiquer , reflessisson et agissons

Écrit par : tellene robert | 21/02/2012

on se calme et comme le dit Robert l'essentiel n'est il pas la campagne ,les programmes.Je connais pas personnellement mr Farissy mais en tant qu'elu si il devait enfreindre une quelconque loi il devrait se retrouver devant la justice non?
Alors cessons les querelles intestines et personnelles ,rassemblons nous en respectant la diversité de cette gauche française,la gauche peut gagner les 2 prochains scrutins a la condition de ne pas remettre en marche la machine a perdre....
Bruno

Écrit par : bruno | 21/02/2012

Bonjour,

Baromètre Ipsos : Nicolas Sarkozy ne tire aucun profit de son entrée en campagne

Rien. Pas même un point. Avec 25 % d’intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle et 41 % au second, Nicolas Sarkozy obtiendrait aujourd’hui les mêmes scores qu’il y a quinze jours. L’électrochoc par lui espéré d’une entrée en campagne lui permettant de rattraper son retard considérable sur François Hollande n’a pas eu lieu...

.... L'affaire VALEO - BORLOO ne va pas non plus booster "le pourfendeur " des élites, des corps intermédiaires...etc

C'est du Sarko tout craché. Pas à une contradiction prêt à moins de 24 h, montre en main... Comme par exemple de promotionner son glandeur de fiston Jean à la tête de l'EPAD, puis le lendemain dans un discours officiel en Université , faire l'éloge du travail , du mérite et e l’ascenseur social par l'investissement personnel.

Je connais ROGER MARTIN depuis plus de 32 ans , alors que nous étions tous les deux en Lorraine près de LONGWY, à Mont Saint Martin (ville e 12000 h) où il fut longtemps adjoint à la culture et prof de français de mes frangins.

Une Conviction, une volonté de partager le savoir, la culture pour les plus humbles.Auteur de nombreux festivals de poésie et littérature sur cette terre ouvrière. Animateur de "LORRAINE COEUR D'ACIER" : radio locale tenue par les ouvriers lors de de la déstructuration du bassin métallurgique.

On s'est retrouvés en Provence. Simple amitié,respect mutuel, souvenirs en communs au delà sans doute de quelques différences.

Écrit par : Patrick | 21/02/2012

C'est précisèment de ces différences qu'il faut"nous enrichir" et non pas se chercher des poux là où il n'y en a que trés peu.Soyons du même chemin et offrons nous une belle et saine victoire dans deux mois.

Écrit par : jordi | 22/02/2012

Sauf que les oeufs, sur le marché de pernes, ils sont "2" , c 'est à dire plein air ET cage!

Écrit par : bob | 24/02/2012

Du poison dans l'eau de robinet


Une enquête édifiante sur la contamination de l'eau potable FRANCE 5 23.15|DOCUMENTAIRE|

Le tabac est nocif, l'alcool déconseillé. Les graisses sont à proscrire. Quant à l'air, il est aussi indispensable que douteux. Confrontés à une impressionnante liste de menaces, nos concitoyens croient pouvoir trouver refuge dans leurs canalisations : huit Français sur dix auraient confiance dans l'eau du robinet, nettement plus économique et écologique que sa cousine en bouteille, et présumée également limpide.

Las ! S'il cite ce chiffre en introduction, le documentaire de Sophie Le Gall, produit par Ligne de Mire, s'attache ensuite à nous démontrer qu'il pourrait bien résulter d'une naïveté coupable. Aluminium, nitrates et pesticides, radon (un gaz radioactif), résidus de médicaments : tous ces " ingrédients " potentiellement nocifs sont passés en revue.

COMMENT L'ÉCONOMIE PRIME SUR LA SANTÉ

Si le commentaire semble péremptoire sur les risques sanitaires qui seraient encourus, l'enquête, qui vise pour l'essentiel à montrer que les normes fixées ne sont pas souvent respectées, a été menée de façon rigoureuse. Un long travail d'investigation et d'approche, mené dans plusieurs régions françaises, a permis à la réalisatrice de soumettre à des responsables - publics et privés - des relevés d'analyse contredisant leurs propos.

Pas de caméra cachée, hormis celle qui a été ajoutée dans une valise multimédia pour filmer de face l'interlocuteur découvrant le document : on reste loin de tout sensationnalisme pour quatre-vingt-dix minutes d'investigation diffusées en prime time, sur un sujet a priori fort peu visuel. Sans surprise, on observe tout au long de ce document comment l'économie prime sur la santé, au point de justifier des entorses à une réglementation pourtant abondante. L'agriculture pèse sur les décisions des maires des communes rurales. Les grandes compagnies de distribution d'eau sont sur la sellette. Suez ayant refusé de répondre, un responsable de Veolia écope en solitaire.

Ce sont des responsables de deux Directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS), ainsi qu'un préfet, qui interviennent au nom de l'Etat. A charge pour eux de naviguer à vue pour justifier des manquements à la règle, ou expliquer - mission impossible - comment une eau d'alimentation impropre à la consommation peut être très officiellement qualifiée de " conforme par dérogation ".

Jean-Baptiste de Montvalon

Sophie Le Gall

(France, 2010, 90 minutes);

Écrit par : VEOLIA | 25/02/2012

Les commentaires sont fermés.