Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/02/2012

Les Tziganes, un peuple libre.

Fenouil Affiche_tziganes_Mise_en_page_1.pdf

 

D’ici, d’ailleurs, nomades, les Tziganes sont un peuple qui ignore les frontières, qui a franchi tout au long des siècles les barrières qu’on a érigées en leur déniant leur qualité de peuple LIBRE . Hier, ils ont subi l’extermination dans les camps de sinistre mémoire. Aujourd’hui, on les rend responsables de bien des troubles, on les chasse, on leur dénie leur citoyenneté européenne, on les renvoie « chez eux »… Mais ils reviennent. Et ils ont raison. Ils en ont le droit. Une frontière doit en effet être poreuse, non un mur infranchissable.

 

Associaux, les Tziganes ? NON, certes non ! Mais inassimilables, oui .Chemineaux de grands chemins, ils nous montrent (et ils suivent, bien qu’on ait voulu les sédentariser, les « formater ») le chemin de la liberté individuelle et collective. Leur culture, leur musique (bien à la mode actuellement), nous parlent d’autre chose, nous font rêver… Utopique ce rêve ?

Née à Lyon, Claire Auzias est Docteur en Histoire. Sa thèse porte sur la mémoire des mouvements libertaires à Lyon (1919/1939). Elle a participé dans cette ville, à l’âge de 17 ans, aux évènements de Mai 68, au sein du mouvement du 22 Mars (qui fut créé-faut il le rappeler ? à l’initiative de jeunes libertaires) Elle s’est ensuite engagée dans le mouvement féministe. C’est dire qu’elle a été- et est encore-du côté où il faut être pour faire évoluer la société, la transformer radicalement, faire sauter les carcans qui emprisonnent.

Ses principaux thèmes de réflexion sont l’anarchisme, le féminisme et les Roms. Libertaire, elle s’est attachée à faire (re)vivre ce peuple qu’elle connaît, qu’elle admire, qu’elle aime. Ses livres « Poètes de grands chemins », « Chœur de femmes tziganes », entre autres, portent témoignage.

Nous aurons donc ce soir, en l’écoutant, matière à réflexion et, peut être, à engagement ?

 

En coopération avec Amnesty International, Le mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples ( MRAP), le réseau éducation sans frontière, l’Espace Fenouil et le collectif « débats philosophiques », cette causerie est organisée en parallèle de l’exposition sur la scolarité des enfants Roms que présente Amnesty International (AI) à la maison du département de Carpentras.

 

L'Espace Fenouil

 

114 rue P et E Fenouil (face stade roseraie)

 

CARPENTRAS 04 90 63 15 21

 

Les commentaires sont fermés.