Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2012

112 808, 24 euros ! Nouvelle amende 2012 infligée par le Préfet à la commune.

 

 

Après avoir fait preuve de patience et attendu en vain des explications sérieuses de notre maire sur la non-réalisation des objectifs en matière de construction de logements sociaux, le Préfet de Vaucluse vient de prendre un nouvel Arrêté de Carence à l’encontre de la commune de Pernes. Et il a fixé le montant pour 2012 de la pénalité pour non respect de la loi.

 

Amis Pernois, vous savez au moins à quoi sert une partie de vos impôts.

 

Mais cet argent n’est pas perdu pour tout le monde. Il permet à nos voisins et amis de Monteux et d’Althen de construire moins cher les logements liés aux besoins de leurs habitants. Un million d’euros de pénalités en 10 ans avait avoué le maire en conseil municipal! On le dépasse déjà. Quelle honte !! C’est l’équivalent du coût estimé des travaux de la nouvelle fausse Maison des Associations, qui est aujourd’hui le plus gros investissement communal.

 

La prochaine étape, ce sera la confiscation des pouvoirs de notre maire en matière de délivrance des permis de construire, une mesure proposée par la Fondation de l’Abbé Pierre et préparée actuellement par le gouvernement. Mais quelle honte !!

 

Nos besoins en logements à faibles loyers ne sont-ils pas suffisamment importants pour les jeunes ménages pernois, nos personnes seules à faibles revenus ou nos personnes âgées ? Faudra-t-il manifester devant la mairie pour se faire entendre, en attendant de changer cette municipalité qui gaspille notre argent ?

 

 

 

 

 

xxx

 

Commentaires

C'EST GRAVE !

Le maire a perdu le sens des mots Solidarité et Responsabilité.
Peut-être qu'il va se voir retirer par le Préfet toutes ses prérogatives et la commune mise sous tutelle. L'Etat projette désormais sérieusement de réduire ses dotations aux communes qui ne remplissent pas leurs obligations. Et tous les Pernois seront punis.
Le montant annuel de l'amende payée par nos impôts, c'est la moitié du total des subventions versées en 2011 à l'ensemble des associations pernoises. C'est une fois et demie le montant de toutes les subventions aux associations culturelles. Quel gâchis !
Le maire annonce sans honte au conseil municipal qu'il n'a pas les moyens de donner une aide spécifique de 2 500 euros pour la réalisation d'un logement social à un organisme spécialisé qui refuse ainsi un projet sur notre commune. Mais notre voisin de Monteux, lui, y arrive. Comment accorder donc du crédit au nouveau Programme Local de l'Habitat qui vient d'être approuvé, et qui prévoit d'ici 2018, 30 logements sociaux en plus par an sur Pernes, "un objectif beaucoup plus réaliste" dit sans rire Pierre Gabert.
A croire qu'il parie, pour y parvenir, sur une victoire de la gauche aux prochaines municipales !

Écrit par : Robert IGOULEN | 10/02/2012

Les commentaires sont fermés.