Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2012

A la fête aux truffes, truffes, truffes...

 

Monsieur le curé qui a réussi à confisquer  le micro à Pierre Gabert joue les maîtres de cérémonie .

Commentaires

Le curé a-t-il une panne de micro ?

Écrit par : allelouya... | 26/01/2012

Cette photo est amusante à l’heure où la laïcité fait son retour par la grande porte dans le débat politique. François Hollande la met au cœur de son programme en s’engageant à défendre et promouvoir la laïcité, mieux il l’inscrit dans la constitution.
Force est de constater qu’aujourd’hui, la laïcité subit régulièrement des attaques. En premier lieu par Nicolas Sarkozy qui a suscité la polémique en développant son concept de la "laïcité positive" et en insistant sur les "racines chrétiennes de la France", piétinant les principes fondamentaux de neutralité de l’état, de liberté de conscience et de pluralisme.
Il est facile de comprendre que la laïcité est, et demeure, le seul facteur de notre unité qui rassemble les femmes et les hommes en une seule communauté, celle des citoyennes et citoyens, sans distinction d’origine, de race ou de religion.
La laïcité ne combat pas la religion. La loi du 9 décembre 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, n’est pas une loi antireligieuse. Au contraire, elle assure la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes, et le place au rang de liberté publique fondamentale, au même titre que la liberté de la presse, des syndicats et des associations.
Mais ces principes bafoués. Les condamnations des tribunaux se multiplient pour faire respecter la loi : subventions diverses et variées à des associations religieuses, crèches dans les mairies, crucifix dans les salles du conseil, voyage scolaire vers des rassemblements religieux…

La religion relève uniquement de la sphère privée. Aussi suis-je étonné d’entendre Le Maire de Pernes, dans ses vœux, mettre le curé dans le service public au même titre que la poste, ou dans le monde éducatif, au même titre que l’instituteur.
De même, en tant que militant laïc, suis-je pour le refus de tout élu de participer à des cérémonies religieuses ou d'inviter des personnalités religieuses à des fêtes laïques.
Mais là n’est pas le plus grave. Alors que la loi interdit le financement des cultes, jamais les aides financières sous forme de subvention n’ont autant alimenté les associations de confessions religieuses, sous prétexte qu’elles répondent à des critères culturels, festifs ou touristiques. Là aussi, je suis contre. Les risques de confusions, de prosélytisme religieux, d'abus et d'infiltrations sont trop importants pour se laisser aller au "clientélisme". Et cette règle ne souffre d'aucune interprétation locale. C'est aux fidèles, dans le respect de la loi républicaine, de les financer sur leurs propres deniers
Il en est de même pour le financement de l’école privée. En tant qu’homme de gauche, ma position est claire. Je suis un ardent défenseur de l’école publique, gratuite et laïque qui est la seule à pouvoir garantir à chacun, sans distinction d’origine, de classe sociale, ou de croyance, le niveau d’instruction nécessaire. Bien sûr, il faut donner à cette école les moyens d’un bon fonctionnement. Ce n’est pas le cas avec le gouvernement actuel, qui déshabille l’école publique, et soutient fortement l’école privée. Nous le ressentons encore plus en zone rurale où s’exerce une grosse pression de l’Etat pour fermer des classes et des petites écoles dans les villages. Il supprime des postes d'enseignants, du personnel de vie scolaire. Cela procède d'un projet politique de casse de l’éducation nationale et favorise le déplacement de la scolarité du public vers le privé.
L’école privée n’est pas l’école de tous. Et si elle doit être aidée, subventionnée, elle ne peut l’être à l’égal de l’école publique. C'est dans l'école publique que je considère que tous les efforts de la nation, y compris et surtout financiers, doivent être mobilisés.
L’argent public doit être distribué dans le sens de l’intérêt général.
C’est ce que j’essaie de défendre en conseil municipal à Pernes, avec mes collègues de l’opposition, mais sans être entendu. Les subventions aux associations religieuses sont nombreuses. Les aides publiques à l’école privée ne cessent d’augmenter, aides aux voyages scolaires, subventions aux associations de parents d’élèves et dernièrement prise en charge de la cantine scolaire par les fonds publics. Nos remarques à ce sujet et nos rappels aux règles de la laïcité sont souvent l’objet de moqueries.
Plus que jamais il est nécessaire de se battre, et c’est pourquoi, nous devons avoir une conception militante de la laïcité. N’en déplaise à certain, on ne transige pas avec ses principes.
Gérard Louchène – Conseiller municipal d’opposition.

Écrit par : Gérard | 27/01/2012

Bonsoir

Ce soir, deuxième oral pour F. Hollande face au "meilleur d'entre nous"

Je vous l'avoue, j'appréhendais ce face à face.

F. Mitterrand reconnaissait en Juppé un excellent ministre. Et ce propos n'était point une flagornerie florentine. Ce grand chef d'état connaissait trop les hommes pour ne pas savoir reconnaître pas les véritables Hommes d’État. Eh bien j'ai trouvé que notre "Corrézien" avait su tenir la répartie face à M Juppé.

Il a su gagner me semble t-il sur sa dimension proprement personnelle : à savoir la répartie, l'humour, la dérision....quand la compétence technique mettait les 2 protagonistes à égalité.(Quoique Juppé n'ait pas répondu au chiffrage du projet UMP)


Tenir 1h devant les journalistes....Puis 30mn de Juppé qui avait tout loisir de se préparer en coulisses, d'analyser en direct son adversaire...Cela me semble augurer d'un réel et enfin reconnu vrai candidat à la présidence.


Ce soir , le candidat Hollande a transformé l'essai du Bourget

Écrit par : Patrick | 27/01/2012

Gérard

Tu me fends le cœur !

Inscrire le préambule de la loi de 1905 , socle de notre RÉPUBLIQUE dans la constitution de NOTRE pays....quelle joie .°. ( j'en ai assez de ces politiques qui à longueur d'interviews nous parle de CE pays...)

Alors qu'un autre voulait inscrire dans NOTRE constitution la règle d'or d'un vulgaire traité financier

Écrit par : Patrick | 27/01/2012

C'est vrai Gérard qu'il faut mieux construire des mosquées!

Écrit par : Bulle | 27/01/2012

ah les clichés sont de retour.Non Mr Louchene ,les aides aux ecoles privées n'augmentent pas ,la preuve pour la premiere fois depuis bien longtemps syndicats et associations de l'ecole privée se sont mis dernierement en greve pour protester contre le manque de moyens car c'est toute l'education qui est attaquée pas que le public.
Quand aux enfants pernois,vous les differenciez donc si ils sont catholiques ou sans religion ,bel encouragement à encore plus de sectarisme pour nos generations futures
La laicité ne doit pas rejoindre les integristes de tout bord avec ce type de discours vous rejoignez les idees du FN qui c'est vrai ne s'en prend pas aux catholiques mais aux musulmans

allez en paix mon frére laic
Catho de gauche

Écrit par : catho | 27/01/2012

A propos de laïcité ...

"Vendredi dernier, le maire socialiste de Roubaix René Vandierendonck a posé la première pierre d’une giga-mosquée intitulée « complexe Abou Bakr Essedik ». Ce sera la plus grande des six mosquées de Roubaix.

Elle est le fruit d’un partenariat entre la municipalité et l’association Abou Bakr. Celle-ci avait défrayé la chronique en septembre 2010 lorsque son trésorier, Rachid Gasem, avait dit à Canal Plus qu’il était pour la lapidation des femmes adultères et l’amputation des voleurs, parce que c’est « la loi de Dieu », et pour l’application de la charia si les musulmans deviennent majoritaires (ce qui est sans doute déjà le cas à Roubaix). Dans sa lettre de démission, il expliquait qu’il s’était exprimé de façon « naïve »…"

Écrit par : wilsdorf | 31/01/2012

Monsieur Catho, vous écrivez "Quand aux enfants pernois,vous les differenciez donc si ils sont catholiques ou sans religion ,bel encouragement à encore plus de sectarisme pour nos generations futures."
Soyons clairs, simples et logiques. L'école publique est PUBLIQUE, donc c'est celle de tous les élèves, TOUS ! L'école "catholique" est pour qui à votre avis ? Qui différencie les enfants ? Qui est sectaire ?

Écrit par : Jean Meslier | 04/02/2012

Il serait juste que les grands de la terre et que tous les nobles fussent pendus et étranglés avec les boyaux de prêtres.

Citations de Jean Meslier


Source : Jean Meslier - Ses citations - Dicocitations ™ - citation

Écrit par : robe-es_pierre | 07/02/2012

Les commentaires sont fermés.