Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/11/2011

Sarkozy à Avignon

 

VENDREDI 18 NOVEMBE 2011 - SARKOZY A AVIGNON

NON A LA SPIRALE INFERNALE DE L AUSTERITE

NON A LA POLITIQUE DU BOUC EMISSAIRE

RASSEMBLEMENT PIQUE NIQUE

ENTRE 12 H 30 ET 13 H 30 DEVANT LA PREFECTURE

 

 

Nicolas Sarkozy sera vendredi 18 novembre 2011 sur Avignon au 4ème Forum de la Culture. Chacun de ses déplacements sont l'occasion d'annoncer des mesures d'austérité supplémentaires, de marteler sur la nécessité de nouveaux sacrifices, les français vivant au dessus de leurs moyens, l'Etat dépensant trop et de désigner des nouveaux boucs émissaires : les salariés qui abusent des arrêts maladie et les fraudeurs aux prestations sociales.

Alors que 80 % de la fraude sociale provient de la délinquance patronale qui soustrait 14 milliards par an de recettes aux régimes sociaux, alors que la fraude et l'évasion fiscale représentent une absence de recettes de 65 milliards par an dans les caisses de l'Etat, on annonce la chasse aux pauvres, aux fonctionnaires, aux salariés en général.

A genoux devant les marchés financiers et en croisade contre les plus faibles. Les requins de la finance, la délinquance en col blanc et les patrons voyous seront épargnés.

Celui qui se présente comme le protecteur du modèle social français est en fait celui qui est train de le détruire. Le pire est à craindre d'un président qui cherche à la fois à rassurer les agences de notation et à unifier un électorat d'ultra droite derrière sa candidature en 2012.

Le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche, le NPA, la Gauche Unitaire, le PCOF appellent les vauclusiens à se rassembler avec un pique nique :

 

Vendredi 18 Novembre 2011 entre 12 h 30 et 13 h 30

devant la Préfecture, Boulevard Limbert à Avignon

 

pour dire non à la spirale infernale de l'austérité, non à la politique du bouc émissaire, non à la dictature des marchés financiers

Pour dire oui à une autre répartition des richesses, oui à une réforme de la fiscalité, oui à un rôle nouveau des banques, oui à une politique qui place l'Humain au coeur.


 

 

Commentaires

Bon, après cet appel à la manifestation, c'est quoi le résultat?
Un grand succès sans doute. J'attends impatiemment un bilan.
Merci aux professionnels de la manifestation de votre retour sur cette grande journée de mobilisation...
Coin

Écrit par : coin coin | 19/11/2011

moi perso je prefere le bruit des manifestants plutot que celui des pantoufles....Pan sur le bec!!!

Écrit par : Bééé | 20/11/2011

11 novembre 2011...


....Au moins 650 soldats furent fusillés pour l’exemple et, parmi eux, Paul TRIAT de Mornas en 1914, Prosper DAUVERGNE d’Avignon en 1915, Julien LANÇON natif de la Bastide des Jourdans et Fernand BRUN d’Orange en 1916.

Choisis au hasard ou en raison de leur engagement syndical, accusés de s’être mutilés ou considérés comme des « meneurs », coupables de s’être endormis lors d’une garde ou d’avoir insulté un officier, et même parfois en conséquence d’actes résultant de troubles comportementaux provoqués par des situations horribles… ils ont été immolés tout à la fois comme boucs émissaires de l’incompétence criminelle du haut Commandement et pour faire régner, par la terreur, la soumission la plus totale des hommes à la politique de guerre.

Pour les familles de ces hommes, pour leurs veuves et leurs orphelins, s’ajoutèrent au deuil le déshonneur public, l’humiliation face aux monuments aux morts où ne figuraient pas les noms des « lâches », le refus des pensions de guerre…

Réhabiliter ces hommes, c'est leur rendre justice, mais aussi rendre justice aux autres soldats qui ont subi, vécu, participé malgré eux à la boucherie de 1914-1918, et particulièrement à ceux à qui fut imposé de mettre à mort leurs camarades, d’assister aux exécutions, de défiler devant les cadavres....

Lire la suite sur le lien

Patrick

Écrit par : Patrick | 21/11/2011

Les commentaires sont fermés.