Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2011

Grogne chez le personnel communal

 

 

Ce n’est plus un secret pour personne. Notre personnel communal est en souffrance. Depuis plusieurs années déjà, et la situation s’aggrave.

Blocage des avancements, retards des titularisations, recours régulier aux emplois à temps partiel et donc augmentation de la précarité, heures supplémentaires (y compris les week-ends) payées … sans supplément, et comme si cela ne suffisait pas, on rajoute les pressions quotidiennes et le stress qui va avec. Personne n’y échappe … même les chefs de services ! Tout cela sous l’autorité d’un maire qui décide de tout.

Interrogé lors d’un récent conseil municipal par l’opposition, notre maire reconnaissait que sur 200 salariés, guère plus de la moitié concernait des agents à temps complet, mais que le temps partiel était parfaitement adapté aux contraintes de fonctionnement de nos services ! Au total, c’est bien sûr la précarité, des affectations et des horaires qu’on ne choisit pas, qui changent au gré des besoins, au nom de la nécessaire flexibilité, sans progression professionnelle, sans reconnaissance.

De plus en plus d’agents se plaignent de la dégradation de leurs conditions de travail. Mais comme tout est bien verrouillé, qu’aucun syndicat, qu’aucune instance représentative du personnel, n’existent pour relayer les mécontentements et mettre fin aux abus… et bien on continue, on en rajoute, et on en arrive à des situations douloureuses et insupportables. On continue d’augmenter les charges et les espaces de travail sans augmenter les effectifs. On ouvre au public de nouvelles surfaces d’équipement sportif ? Parfait, mais on maintient des moyens d’entretien et d’animation équivalents. Et c’est vrai pour tous les services, administratifs et techniques, dans le périscolaire et ailleurs.

La bonne gestion des dépenses publiques n’a jamais été incompatible avec une bonne organisation du travail, bien au contraire. Elle passe aussi par le respect et la mise en confiance des agents qui sont au service des citoyens.

-----

Commentaires

60 sur les 200 agents communaux !!!

enfin ....60 agents municipaux qui se syndiquent unitairement ...des syndicalistes territoriaux à Pernes..http://www.fafpt.org/index.php?page=adhesion.....Je crois que le message est clair pour l'obsolescente assemblée des vieux cacochymes détenteur à vie du POS et des apéros vins blancs cerise. le tocsin a sonné ..ils faut que Gabert et sa clique partent..qu'ils s'en aillent tous comme dirait l'autre.

Écrit par : pierrequi roule | 25/10/2011

Les commentaires sont fermés.