Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/07/2011

A PROPOS DU PROJET DE L'ANCIENNE GARE...

 

 

Lors de la séance du conseil municipal, l'opposition a fait une déclaration à propos de l'acquisition du secteur de la gare par la commune. L'inscription de ce texte au proçès verbal de séance a été refusée !

 

LUNDI 11 JUILLET 2011  

DECLARATION DE L'OPPOSITION

Etabli par les élus d’opposition au Conseil Municipal de PERNES LES FONTAINES

 Objet :  ACQUISITION DU SECTEUR DE LA GARE PAR LA COMMUNE

 

Les élus de l’opposition ont décidé de voter CONTRE  la proposition du Maire de racheter aux Sorgues du Comtat un ensemble de parcelles bâties du secteur de la gare, déjà vendues par la commune à la communauté en 2003 et 2004 et représentant une superficie de 22 863 m2.

                                                                   ___

1 - L'avenir de ce secteur stratégique de la gare n'est toujours pas démocratiquement débattu.

Ce projet de réaménagement du quartier de la gare doit pouvoir faire l’objet d’un vrai débat public, mobiliser la population, faire naître des idées nouvelles d’urbanisme, de programme, d’architecture. Nous le demandons depuis des années.

Le projet du maire de Pernes, est celui d’un homme qui décide seul et qui n’accepte pas le débat d’idées.

 

2 – Cette proposition constitue un acte de mauvaise gestion

Le Maire propose de racheter pour 1 590 000 euros un bien acheté par Les Sorgues du Comtat 1 064 214 euros, si l’on inclut les dépenses de travaux et les impôts fonciers. La  commune va donc payer son bien 50 % de plus, soit + 525 785 euros. C’est le montant des frais de gestion (des salaires pour 221 416 euros ?), d’études (qu’elles études ?) et des intérêts d’emprunts supportés par les Sorgues du Comtat.

Si ce bien avait été conservé par la commune, cela ne lui aurait rien coûté. Elle va donc payer 525 785 euros pour rien.

Elle va être obligée, en plus, de reprendre les emprunts contractés par Les Sorgues du Comtat, dont le plus élevé, de 900 000 euros, d’une durée de 30 ans ! 50 000 euros de frais financiers par an en plus pour la commune, soit une augmentation de la dette d’environ 22 %  pour une simple décision de retour en arrière !

Cette mauvaise gestion s’apparente à un vrai scandale financier.

 

3 – Cette proposition va être un coup d’arrêt à un projet ambitieux pour la commune.

Avec des capacités financières nécessairement limitées, la commune va réaliser un projet étriqué, sans ambition, qui va durer de trop nombreuses années, alors que le périmètre de l’opération doit être élargi, notamment à l’emprise des ateliers municipaux (l’ancienne cave coopérative, véritable verrue urbaine qui dévalorise aujourd’hui les quartiers résidentiels alentour).

Un projet répondant aux nécessités du développement urbain, restructurant un quartier dans son ensemble, va devoir mobiliser des procédures, des financements et des initiatives qui dépasseront rapidement les seules compétences et  capacités de la commune.

 

4 – Cette proposition est contraire à la volonté unanime de renforcement de l’intercommunalité.

Alors que le projet de fusion des communautés et l’élargissement des compétences du nouvel établissement public de coopération intercommunale sont sur le point d’aboutir à l’unanimité du Conseil Municipal, le Maire de Pernes fait un pas en arrière et adopte une position de retrait sur le plus important projet de développement de notre commune pour les prochaines années.

Il fait un procès d’intention à la future communauté, en considérant qu’elle ne saura pas répondre aux besoins et à la volonté des Pernois et qu’ils ne sauront pas faire entendre leur voix aux nouveaux décideurs. Il veut être seul à décider du contenu du projet et de sa réalisation.

Il avait pris la décision inverse, il y a 8 ans, lorsqu’il décidait de vendre les biens aux Sorgues du Comtat, considérant que la mise en œuvre de cette opération dépassait les capacités communales. Et il avait raison !

Toutes les communes de la nouvelle intercommunalité vont-elles reprendre seules leurs projets importants, en ayant peur d’en perdre la maîtrise ? Le Maire de Monteux va-t-il reprendre seul l’aménagement de l’éco-quartier Beaulieu ? Quel acte de confiance dans l’avenir intercommunal !!

 

                                                                            _

Commentaires

C'est sûr, cela fait un peu brouillon.

Mais, ôtez moi d'un doute, le budget de l'intercommunalité n'est-il pas constitué (à 100%?) de transferts provenant des communes?

Par ailleurs, le produit de la vente (il y a 8 ans) n'a-t-il pas permis de baisser l'endettement en réduisant les emprunts nécessaires?

Bref, votre bilan financier ne serait-il pas un peu "léger" ?

Écrit par : wilsdorf | 13/07/2011

Léger oui, très léger même...on peut s'interroger sur la compétence des auteurs. Les mêmes qui crient au scandale à cause d'une augmentation de 50cts sur les tarifs de la piscine, tu parles d'un scandale. Mais ça les occupe, ils doivent croire à la lutte finale mais s'ils n'ont que ça à reprocher au maire actuel, ils iront tout droit vers une autre raclée monumentale aux prochaines municipales.

Écrit par : gritu | 14/07/2011

Gritu, vous êtes certainement un fin politique, vous voyez loin...mais alors quel manque de courage, quant à la raclée.... vous devriez relire notre programme de 2008 nos projets se réalisent les un après les autres, monsieur le maire n'hésite plus il l'applique à la lettre...on appelle çà l'entrisme!

Voilà l'opposition même hétéroclite, a largement sa place au sein du conseil, elle crée le débat, apporte beaucoup de réflexion et surtout des interrogations du coté de la majorité.... sinon se serait triste nous aurions que des lampadaires en cuivre à Pernes !!! (programme du maire 2008)

Au plaisir de vous voir tête de liste à Pernes et donc sur les affiches.. cher gritu

C'est drôle j'avais un chien qui s'appelait gritus...il aboyait tout le temps mais des qu'on tapait des pieds il partait en courant.

Écrit par : Mario Moretti | 21/07/2011

Les commentaires sont fermés.