Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2011

Palmarès des constructions selon la fondation Abbé Pierre

 

La Fondation Abbé Pierre a établi le palmarès des constructions de logements sociaux, qui montre que plus de la moitié des communes (50,3%) ne remplit pas les objectifs fixés par la loi, selon cette étude publiée jeudi 16 juin par Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Sur les 682 communes de plus de 50.000 habitants concernées par l'étude, 343 (soit 50,3%) n'atteignent pas leur objectif de construction de logements sociaux.

L'obligation légale de construire 20% de logements sociaux est imposée par la loi SRU en vigueur depuis 2000.

De mauvais élèves

Le nombre de mauvais élèves est cependant en diminution car il était de 60,4% il y a trois ans.

Le palmarès de la fondation met à l'honneur Béziers, Grenoble, Quimper, Annecy et Lyon qui ont dépassé leurs objectifs de construction de logements sociaux. A l'inverse, Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Hyères (Var), Toulon et Nice sont montrés du doigt.

Interrogé dans Le Parisien, le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu affirme que l'objectif national de 75.000 logements sociaux construits sur trois ans a été dépassé (122.000).

"Je n'exclus pas d'infliger des sanctions plus fortes aux villes qui se mettent volontairement hors la loi", assure Benoist Apparu.

communes_et_loi_sru_2011.pdf cliquez ici

(voir page 5 ligne 6 ....)

Commentaires

Pas de commentaires

Écrit par : Ne lâchons rien ! | 16/06/2011

LA HONTE !!

C'est le mot qui me vient à l'esprit à la lecture du dernier rapport de la Fondation de l'Abbé Pierre.
J'ai honte pour ma commune qui figure en 6ème place dans le classement national des communes de + de 8 000 habitants qui ne respectent pas la loi sur la mixité sociale. Parler de mauvais élève ? Le mot est faible ! C'est trop grave ... Pourtant, combien de fois le Maire de Pernes a-t-il été interpelé par les élus de l'opposition sur ce sujet sensible ? Et toujours les mêmes réponses qui ne disent pas le fond des choses. Les terrains sont trop chers ... les organismes de logements sociaux n'arrivent pas à équilibrer financièrement leurs opérations ... d'autres que la commune, même des privés, pourraient en construire et ne le font pas ! De qui se moque-t-on ?
Comment font les autres communes où les terrains sont aussi chers ... Pourquoi arrivent-elles à aider les organismes à boucler le budget de leurs projets et pas la commune de Pernes ... Pourquoi n'apporte-t-on pas de réponse aux nombreuses familles ainsi dans le besoin ?
Le Maire, sans le dire, ne veut pas voir arriver des familles étrangères en difficultés, source, dit-on, de conflits sociaux, d'actes d'incivilités et d'atteinte à l'image paisible de notre cité. Il ne veut pas entendre que le logement social, c'est une étape nécessaire du parcours résidentiel classique d'un ménage, c'est du locatif mais aussi de l'accession à la propriété, c'est une offre pour les personnes âgées, les jeunes travailleurs, les ménages séparés. La population de Pernes est-elle un monde à part qui échapperait aux difficultés de la vie ?
Le gouvernement vient d'annoncer un renforcement des sanctions contre les communes hors-la-loi. Comme le préconise la Fondation de l'Abbé Pierre, on risque de multiplier par 3 les sanctions financières, on risque la mise sous tutelle par le Préfet de l'exercice du droit de préemption urbain, voire le retrait au maire des droits à permis de construire. Pernes paye une amende de 129 000 euros en 2011 avec l'argent des contribuables, 1 million sur les dernières années a-t-on entendu.
Il faut organiser un vrai débat public, dépassionné, à Pernes sur ce sujet, dont les réponses ne seront ni de droite ni de gauche. Doit-on aussi inviter une télévision nationale à venir faire un reportage ... ou proposer à la Fondation de l'Abbé Pierre d'y tenir sa prochaine assemblée générale ? Doit-on attendre que le Maire se voie retirer par le Préfet ses prérogatives sur les permis de construire ?

Vraiment, j'ai honte et je suis en colère !!

Écrit par : Robert IGOULEN | 17/06/2011

Et si une des raisons de ne pas construire des logements sociaux
était de ne pas concurrencer le juteux marché locatif qui profite à de nombreuses familles pernoises, ces derniers ayant compris depuis un certain temps que les vieilles maisons du centre anciens qu'ils ont acquises à l'époque où elles ne valaient pas grand chose, et restaurées à peu de frais, seraient un jour d'un excellent rapport ???

Écrit par : Et si ..... | 20/06/2011

Les commentaires sont fermés.