Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2011

L'appel du collectif anti-nucléaire 84

Avignon 25 avril.jpg.jpg

Commentaires

"Arret immédiat (quelle connerie!) du nucléaire"

Sortir du nucléaire, combien cela coûterait aux Français?

Le programme des écologistes, EELV, pour sortir du nucléaire en 25 ans, et non pas immédiatement, est construit en trois temps :

• BAISSE DE LA CONSOMMATION D’ENERGIE : la consommation d'électricité en France doit diminuer de moitié en 25 ans 40% pour l’industrie – 60% pour les particuliers
Alors que la consommation nationale augmente de 1 à 2% par an, comment fait-on pour revenir à la consomation électrique de la France comparable à celle qui existait dans les années 1950 !

• AMELIORATION DE L’EFFICACITE ENERGETIQUE/ : développement d’appareil peu consommateur, obligation de constructions de maisons à énergie 0, plan national pour mettre « au normes » le parc d’habitations excistantes.

• DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES: l’ hydraulique (en construisant des grands barrages sur les rivieres et des petits dans des ruisseaux ou des torrents), l'éolien , le photovoltaïque, la biomasse (le bois), la géothermie profonde ( tirer de la chaleur du le sol). Cout de ce plan : de 300 à 500 milliards d’€, auquel il ne faut pas oublier d’ajouter le cout du démantèlement des centrales nucléaires qui est du même ordre, de 300 à 500 milliards

La facture va être très, très lourde pour les ménages. Grâce au nucléaire, la France paye son électricité 40% moins chère que dans le reste de l'Europe. Le cout d’un KW nucléaire est de 3.1cts, 8cts pour l’éolien terrestre, 13cts pour le maritime, 10cts pour la biomasse et 30cts pour le photovoltaïque. Si on y ajoute l’abandon total du chauffage et de la production d’eau chaude électrique, la taxation importante d’électricité de source non renouvelable, l’obligation de travaux pour avoir une habitation peu consommatrice d’énergie.

Écrit par : Monsieur Bob | 05/04/2011

Vous oubliez un élément important du programme des écologistes. Un certain nombre de centrales nucléaires trop vielles ou considérées trop à risque, serait arrêté au plus tot. Pour assurer la transition avec le nucléaire, il est donc prévu la construction de centrale à gaz, qui seraient démantelées à la fin du plan à 25 ans.
L’avantage avec les écolos, c’est qu’ils ont des réponses à tous les problèmes.

Écrit par : Pharaonique | 05/04/2011

Ah j’ai oublié : Le point faible de ce programme, c’est que la production d’électricité va etre tres dépendante du temps : pas de vent, pas de soleil, pas de courant !
A cela les écolos répondent : « C’est une question-clé. Notre scénario nous laisse 20 ans pour la résoudre. Les efforts de recherche porteront sur le stockage de l’électricité afin de redistribuer, en période de forte consommation, l’énergie des éoliennes ou des panneaux solaires. »
Ayons confiance aux chercheurs !

Écrit par : Phraonique | 05/04/2011

C'est le problème en effet dans les plans Verts.

On casse tout sans avoir la solution à venir et en revanche s'il existe des solutions (nucléaire 4G) on s'en gausse...

Voir http://www.dailymotion.com/video/xaiwh7_cohn-bendit-vs-allegre-sur-la-taxe_news
à partir de la 8ème minute.

C'est de la cohérence, non pas intellectuelle, mais obsessionnelle!

Écrit par : wilsdorf | 05/04/2011

Le gouvernement fait marche arriere toute, face à la levée de bouclier, sur l’augmentation de 5.2% du gaz à compter du 1er avril. Le cout de l’énergie, chauffage, carburant, pese lourdement dans le budget des ménages déjà dans la difficulté
Le débat sur la sortie du nucléaire ne conserne pas les 4 millions de chômeurs, 25% de salariés qui gagnent moins de 750 euros et autres 15 millions de Français qui ont du mal à boucler les fins de mois.
Je n’ai pas vu dans le programme de Mme Aubry, d’annonce d’augmentation de l’électricité, de taxe sur les énergie fossile, d’impots nouveaux pour la destruction des centrales nucléaires ou d’emprunts pour la construction de parcs d’éoliennes.
Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, mais dans le mien, comme dans celui de ma famille ou de mes amis, j’ai du mal à payer mon loyer, à habiller mes 2 enfants et à entretenir ma vieille voiture.
Ce que j’attends de la gauche, c’est qu’elle s’occupe enfin des gens qui souffrent.
Je n’ai pas peur du nucléaire, j’ai peur des impots.

Écrit par : Véronique | 05/04/2011

Le cout du projet des antinucléaires est colossal, mais en plus les experts nous disent qu’il ne marche pas.
Baisse de la consommation d’énergie de moitié ? La consommation électrique des ménages ne représente que 30% de la consommation nationale. Admettons qu’au prix de gros sacrifices les particuliers atteignent ce seuil, comment fait-on pour les 70% d’électricité consommé par l’industrie. Les experts estiment à 20% au maximum, l’économie possible sur 25ans, ce qui met sérieusement à mal le reste du programme.
On peut installer des barrages hydrauliques partout ou c’est possible et implanter 100 000 éoliennes, cela au détriment de beaucoup de population, transformer nos toits en panneaux solaire, dans les calculs les plus optimistes nous ne pourrions même pas couvrir 80% des besoins. De plus ce programme d’investissement ne prendrait pas 25 mais 40 ans dans le meilleur des cas.
Le bilan est clair : Même si on développe toutes les énergies, et si on les économise au maximum, la France sera encore en manque.
L’Allemagne est souvent citée en exemple par les associations anti-nucléaires. En 2000, le pays a en effet décidé un plan de sortie qui prévoyait de baisser considérablement la proportion de nucléaire civil dans les 20 prochaines années. En 10 ans, l'Allemagne a atteint 15 % de sa production d'électricité à partir d'énergies renouvelables. Un succès selon les anti-nucléaires. En 2010 néanmoins, l’Allemagne s'est rendu compte qu'elle ne pourrait pas se passer si vite du nucléaire. Angela Merkel a alors décidé de prolonger la durée d'exploitation des centrales. Moratoire sur lequel la chancelière est revenue après la catastrophe de Fukushima. Quand on sait que 70% de sa production électrique provient d’énergie fossile, fuel, charbon, gaz, et qu’elle est un gros importateur d’électricité, notamment de la France, on comprend que cet exemple est loin d’être concluant.

Écrit par : Babeuf | 05/04/2011

Aujourd'hui 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, aux innombrables humains victimes de la folie des hommes, mais aussi à la Nature, aux végétaux et aux animaux, mea culpa ....

Écrit par : Une pensée... | 26/04/2011

Les commentaires sont fermés.