Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/03/2011

Nucleaire

Suite aux accidents nucléaires au Japon, un rassemblement est prévu :

 

Mercredi 16 mars à 18h30

devant la Mairie d'AVIGNON, place de l'Horloge

 

à l'appel d'Europe écologie Les Verts et des associations écologistes locales.

 

Il s'agit de manifester notre solidarité envers les victimes des catastrophes au Japon (séisme, tsunami, accident nucléaire) et d'alerter l'opinion sur les risques du nucléaire, y compris en France avec un parc vieillissant et un lobby extrêmement puissant et opaque.

 

Il faut exiger un grand débat public transparent sur l'avenir de la filière nucléaire en France abordant toutes les questions (sûreté, déchets, projets de fusion et de troisième et quatrième génération, scénarios possibles de sortie avec les alternatives à promouvoir).

CREAvignon s'associe à ce rassemblement et vous invite à venir nombreux.

 

Pour le bureau de CREAvignon

http://creavignon.fr/

 

 

Commentaires

Après le Tsunami, la marée verte !
A 6 jours des cantonales, la tentation était trop forte pour les écologistes de mettre leurs "amis" socialistes au pied du mur de la centrale nucléaire. Faire feu de tout bois, mettre les socialistes dans une position inconfortable quelle bonne aubaine.
Depuis le séïsme survenu au Japon, on assiste à de belles envolées oratoires sur la nécessité d'abandonner au plus vite la production d'énergie via la filière nucléaire ! Le règne du " n-y-à-qu'à " est revenu au galop et tous les bobos de l'univers s'en donnent à coeur joie pour nous dresser un tableau apocalyptique de notre avenir si nous persistons à produire notre énergie en comptant principalement sur le nucléaire !
C'est évident que si on le pouvait tous les habitants de la terre préfèreraient recevoir leur électricité de l'éolienne dressée dans le fond de leur jardin ou via le ru abreuvant la roue à aubes tournant sans cesse accrochée au pignon de la maison ! Mais il faut être réaliste et ne pas pratiquer l'hypocrisie de prétendre tout cela possible ! Tous les scientifiques sérieux de la terre disent et répètent qu'il n'y a aucune autre source que celle du nucléaire pour subvenir de façon correcte à nos besoins énergétiques !
De ci, de là, quelques particularités géographiques régionales font que l'on pourrait effectivement envisager la production d'énergie par des moyens plus naturels ! Mais dans l'immense majorité des cas, éoliennes, barrages hydrauliques, combustibles issus de plantes, exploitations des marées, etc, ne sont que des pis-aller qui en aucun cas ne parviendront à remplacer le nucléaire ! Et je ne parle pas du coût de ces énergies de remplacement ! Et comme aussi bien les états que les particuliers, dans l'état actuel des choses, n'envisagent absolument pas de réduire de façon draconienne leurs dépenses d'énergies, de façon telle que les apports des outils de production hors nucléaire soient suffisants, on n'est pas encore sorti de l'auberge !
On voudrait simplement que les moralisateurs à la petite semaine ne nous prennent pas pour des imbéciles en tentant de nous culpabiliser lorsque nous continuons à utiliser l'énergie produite par le nucléaire ! Il n'y a tout simplement pas de possibilités de faire autrement ! Devant cette constatation, il reste à rendre cette énergie nucléaire la plus sûre possible ! Et, dans ce domaine, on peut encore s'améliorer ! Je rappelle quand même qu'aux beaux temps anciens du charbon, de nombreuses victimes étaient recensées annuellement dans le fond de nos mines !
Il est dommage de voir que les écologistes du bulletin de vote profitent d'une catastrophe naturelle (ayant fait plus de 10. 000 morts) ayant un impact sur les centrales nucléaires touchées pour en faire un chemin de bataille politique.
Tout le monde n'est pas content des hausses tarifaires de l'électricité, mais le nucléaire nous offre un coût de revient faible par rapport aux autres moyens de production. Et de toutes façons, les écologistes sont en première ligne de front contre l'implantation des éoliennes, des parcs solaires (photovoltaïque), et d'autres moyens comme le maréolien.
Je suis pour le référendum, mais à condition que les dangers tout comme les avantages soient exposés. Si c'est bien fait, l'importance du prix et de la distribution l'emportera sur les risques minimes. Nous ne sommes pas en Russie avec un personnel sous-qualifié face au nucléaire et qui font des tests sans prendre en considération tous les facteurs risque. Et puis, il y a le projet ITER, auquel de plus en plus de pays souhaitent se joindre (déjà présents entre autres le Japon, la Russie, les USA... )

Écrit par : Babeuf | 15/03/2011

Dans le monde, le nucleaire represente 2% de l'energie produite.On cherche donc, meme si ce n'est pas simple, à reflechir sur ces 2%, pas de recuperation electoraliste là dedans.Oui il y eu un drame au Japon celui ci risque d'etre encore plus important et plus etalé dans le temps a cause des centrales touchées par le tsunami,et alors une fois la compassion et se servant de ce que vit le japon, ne peut on pas simplement s'interroger sans etre de suite accusé de charognards....
ecolo pas bobo

Écrit par : ecolo | 15/03/2011

Ah le référendum, tarte à la crème des lâches, serpent des mers chaudes et des autres, arme fatale des tartuffes de tous poils et des verts en particulier.
Quelle belle idée, faisons un référendum. Et on demande quoi?
pour ou contre le nucléaire? Super question et on aura la vérité.
Quelle vérité? Est-on prêt à ne plus consommer d'électricité?
Est-on prêt à la payer 10 fois plus cher
Veut-on des éoliennes partout (y compris devant chez nous?)
Pense-t-on qu'il vaut mieux faire tourner des centrales au fuel ou au charbon?
Alors le referendum, non merci, c'est le degré zéro du débat politique.

Écrit par : lolo | 15/03/2011

La fin du monde est pour demain? Personnellement je trouve qu'ils auraient du attendre avant de dire et re-dire ce qu'ils disent depuis 40 ans. Chacun le sait, chacun connait la dangerosité du nucléaire depuis Hiroshima, et chacun sait aussi le retard pris par la France dans les énergies renouvelables.

Alors fallait-il en remettre une couche là maintenant alors qu'un pays vit une catastrophe sans précédent, que des gens sont morts et vont mourir ?

Franchement, je ne le pense pas, le sujet est suffisamment sérieux pour qu'il soit abordé dans la sérénité et le calme, plus tard.

Écrit par : Véronique | 15/03/2011

Il y a presque 25 ans Tchernobyl explosait ... depuis cette date , nous attendons toujours le débat public et le référendum sur le nucléaire en France.

Alors, devons nous attendre encore la prochaine catastrophe pour demander et obtenir l'ouverture d'un débat et un référendum ?

De plus "le plus tard" c'est quand ?

Écrit par : Tchernobyl | 16/03/2011

Les français se précipitent dans les pharmacies pour tenter d’acheter des cachets d’iode. Panique nucléaire. Il faut dire qu’après les propos rassurants de NKM et de Besson, ils ont cru bon de nous faire revenir Allegre sur France 2 pour nous expliquer qu’en France tout va bien. Alors là, je flippe. Ce matin, je vais faire un stock de sucre et de pate, on ne sait jamais.

Écrit par : Peur sur la ville | 16/03/2011

Le nucléaire c’est pas beau. Mais je veux qu’on m’explique comment produire de l’électricité pour garder ma bière au frais. Cécile, on veut des propositions !!!!

Écrit par : Bertrand | 16/03/2011

Le nucléaire représente 2% de l’énergie produite dans le monde, oui mais ....
13,5 % de la production totale d'électricité mondiale produite dans ses 438 réacteurs répartis dans 32 pays. . Ce qui en fait tout de même la troisième principale source d'énergie, derrière le charbon (40,8 %) et le gaz (21,2 %).
Les trois pays ayant construit le plus de centrales sont dans l'ordre les Etats-Unis (104 réacteurs), suivis de la France (59) et du Japon (54).
La moitié des pays disposant de réacteurs en tirent entre 25 et 50 % de leur énergie électrique, avec la France en peloton de tête 75%.
Ces chiffres on les trouve aujourd’hui dans tous les journaux. Alors, peut-on vraiment se passer de nucléaire dans le monde aujourd'hui ?

Écrit par : Gérard | 16/03/2011

Peut on se passer du nucleaire là tout de suite non bien sur.Mais il faut inflechir la courbe et investr massivement dans les energies propres comme on a investit dans le nucleaire il y a 30 ou 40 ans.On voit aujourd'hui ce que peut provoquer le nucleaire,imaginez le meme type d'incident sur Tricastin ,on ne serait plus à Pernes les uns et les autres mais obligés de s'exiler.
Apres Tchernobyl on a rien fait,apres le Japon que fait on? on continue ?je pense qu'il faut s'orienter vers d'autres sources d'energie des maintenant car sortir du nucleaire prendra du temps autant commencer au plus tot.
Bruno

Écrit par : bruno | 17/03/2011

Le fond du problème est que nous voulons avoir une énergie suffisante en quantité, pas trop polluante, sans déchets, sans effet sur le climat, sans pollution visuelle, sonore ou autre, sans conséquences sur la santé et en plus pas chère ! Quels enfants gâtés capricieux sommes nous !

Écrit par : Marie | 17/03/2011

Dis M’sieur, c’est quoi une énergie propre ?
Parmi la centaine de personnes qui manifestait à Avignon, je ne sais pas si quelqu’un aurait pu répondre à cette question.
Mais si j’ai bien compris, on abandonne l’énergie nucléaire. Mais pour sauver la planète il faut aussi abandonner, à cause des gaz à effet de serre, le pétrole, le gaz, le charbon. Et comme les écolos ne veulent pas non plus des biocarburants qui consomment trop d’eau, des éoliennes qui polluent le paysage, et des panneaux solaires dont le cout carbone est élevé, il nous reste quoi ?
Ah oui j’avais oublié : l’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas ! On n’est pas dans la merde !

Écrit par : Retour au lavoir | 17/03/2011

Je n'ai jamais vu un socialo dans les manifs antinucléaire Nous étions la risée de nombre d'entre eux Risée pour ne pas dire mépris

Écrit par : Vert | 04/04/2011

Les commentaires sont fermés.