Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/03/2011

L'OPPOSITION QUITTE LA SEANCE

 

Les élus de l’opposition quittent la séance du conseil municipal pour protester contre un fonctionnement autocratique, récurrent,  du maire.

Nous considérons  qu’il y a une dérive inquiétante de la démocratie à Pernes.

Lire la suite de la déclaration ici 

Commentaires

Bravo...

Pour les Français, les maires sont les personnages les plus appréciés du personnel politique. Cependant une certaine opacité entoure la réalité municipale.

La politique communale est-elle véritablement le lieu où la république se ressourcerait ou serait-elle un leurre et qui plus est le dernier vestige de l’ancien régime ?


En effet, rares sont les cas où un maire ne se transforme pas progressivement en potentat voire parfois en petit roitelet. Le carcan juridico administratif l’aidant les chances que ce maire instaure un style démocratique personnel sont bien minces.

En effet à l’usage, peu d’individus se révèlent capables de résister aux habitudes municipales et aux règlements des communes.

Ce comportement n’est que la conséquence de pratiques faisant partie du paysage municipal et bien difficile d’y déroger au fil du temps.

D’autant plus que l’architecture communale met déjà notre nouveau maire sur un piédestal.

En effet le maire nomme ses adjoints. Par ce geste apparemment de bonne administration, Monsieur le Maire structure ainsi le noyau de ses premiers collaborateurs dont la dépendance en fait ses obligés. Car le maire garde le pouvoir absolu de retirer ses délégations. En conséquence, le maire peut gouverner sans partage réel du pouvoir.


Le chef de cabinet, serviteur indispensable, est la clef de voûte de l’opacité du système. La loyauté, ici revêt un aspect féodal.

Il s’agit ici peut être d'une simplification., quoique....

la gestion plus démocratique ou plus autoritaire.... dépendra du caractère, de la personnalité du MAIRE et de sa capacité à donner une forme collégiale à son pouvoir.
Ainsi le pouvoir municipal est vécu comme un potentat de fait, sans possibilité de contre-pouvoir réel et où le respect de l’esprit démocratique au niveau local ne dépend finalement que de la personnalité du maire

Que se passent-ils en fait aux séances de conseil municipal ? Si les décisions sont formellement prises démocratiquement par le conseil municipal, à y regarder de plus près tout se passe sur proposition du maire qui surveille « la cohésion de sa majorité » car le secret de vote n’existe pas ou presque.


Devant la masse importante des dossiers à traiter, les délibérations se transforment très souvent en simple mécanique de vote affirmatif.


Le Conseil municipal n’est qu’une chambre d’enregistrement de la volonté du maire et accessoirement de ses proches. Les simples conseillers municipaux participent peu à la vie de la gestion municipale et n’ont guère de poids.

Quant aux conseils d’opposition, ce sont presque des pestiférés, sans aucun rôle actif qui dérangeraient presque la bonne conduite du bateau majoritaire.

Qui a déjà participé comme acteur voir comme spectateur d’une séance publique de conseil municipal a été surpris par la léthargie de l'équipe majoritaire.


Encore plus étrange le discours « POLITIQUE » est banni ou presque des discussions . Le mot d’ordre qui fera sans doute sourcillé certains est lâché … Nous sommes ici pour gérer dit le maire. La place du rêve et de l’utopie née le temps d’une campagne surtout lorsqu’on la prépare est rapidement effacée par le réalisme pragmatique de la machine gestionnaire municipale.

Le maire a tendance à contourner l’obstacle du débat politique en le renvoyant à une procédure administrative minimale : les questions diverses .

Certes "Marianne veille" dans toutes les salles de conseil municipal de France mais elle est semble désabusée voire abusée de ces pratiques

Mais revenons à votre sortie du conseil municipal.....

Tout est symbole bien sûr. Mais le maire sera-t-il sensible à votre action symbolique...J'en doute !

Cependant si cette rébellion est reprise par les journaux locaux...qui en parleront peut être un peu ...mais pas trop, sans doute alors cela pourra peut être réagir.

Faîtes-nous un prochain Lever de rideau spécial : sur "les distorsions" démocratiques de l'équipe municipale au sens large bien sûr ( je veux parler de certains administratifs qui outrepassent leurs fonctions.)

Je vous suggère aussi de créer une nouvelle rubrique sur votre BLOG PAS relevant spécifiquement les dysfonctionnements démocratiques de la gestion municipale et de son maire.

Écrit par : Bartolomeo | 11/03/2011

La décision de quitter le conseil municipal n’a pas était facile a prendre. Le choix de la chaise vide est rarement gagnant. Et nous sommes conscient de nos responsabilités en tant qu’élus face à nos électeurs, devoir de représentation, devoir d’information. Mais ce travail est de plus en plus difficile à faire. Déjà que les oppositions municipales, ne disposent pas de beaucoup de moyens. Mais l’opacité de la politique du maire et sa volonté de diriger seul, sans information et sans concertation, ne nous permettait plus de faire notre travail correctement. Il était temps de marquer notre mécontentement. Même si nous ne nous faisons pas beaucoup d’illusion, rien ne changera réellement en profondeur.
Nous reprendrons notre place dès le prochain conseil municipal, qui devrait avoir lieu le 14 avril (à confirmer) où nous aurons à nous exprimer sur le débat d’orientation budgétaire. Vaste programme !!!!

Écrit par : Gérard LOUCHENE | 11/03/2011

Etrange spectacle que ce conseil municipal, après le coup d’éclat de l’opposition qui quitte la salle au bout de 5'. Après le moment de flottement ou une partie du public se demande s’il doit suivre ou non le mouvement, le maire se lance, énervé, dans un essai de justification, plus ou moins alambiquée.
Puis le conseil reprend son cours normal. Et nous assistons à un long, très long monologue du maire, devant un auditoire très sage et surtout très muet, surement d’admiration. Et nous, public, restons sur notre faim. Car bien que n’attendant pas de contestation de la part des conseillers de la majorité, pas de questions, pas d’interrogations, pas de demande d’éclaircissement comme si la parole du maire se suffisait à elle-même. Les élus d’opposition réclament plus d’information, de débat, ce n’est visiblement pas l’avis des conseillers de la majorité. S’ils n’ont pas trouvé le temps long hier soir, nous, public, avons trouvé, malgré tout le talent et la légendaire verve de notre maire, la soirée interminable.
Par pitié, mesdames et messieurs de l’opposition, revenaient vite, sinon c’est nous qui quitterons la salle.
René

Écrit par : René Q. | 11/03/2011

il fallait le dire, il fallait le faire.

A la tête de notre municipalité, on se moque des citoyens, on méprise les personnes, on se croit tout permis ... c'est en tous cas le ressenti de beaucoup de pernois.

Bravo et merci.

Écrit par : solidarité | 11/03/2011

Désolant ce conseil municipal
Aucune question aucun commentaire.
Personne n'écoute ni ne comprend en particulier sur le budget. Ils font tous de la figuration.
Sans l'oppostion le conseil municipal n'a aucun interet.
et pour répondre à Bartoloméo, si le maire à pris de mauvaises habitudes, si comme il le dis, c'est quasiment inévitable changeons de maire!!

Écrit par : Réagissez | 11/03/2011

Voici quelques définitions qui peuvent aider à la compréhension de votre texte :

 La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple, sans qu'il y ait de distinctions dues à la naissance, la richesse, la compétence... Ce régime s’oppose à tous les autres.

 L'aristocratie est une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir souverain est exercé par les meilleurs, les plus méritants, les plus aptes. Ce peut être une caste, une famille ou quelques individus.


 L'oligarchie est un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d'un petit nombre d'individus, de quelques familles ou d'une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté...

 La théocratie est la forme de gouvernement dans laquelle l'autorité est d'essence divine. La "Volonté divine" confère la légitimité politique à son représentant sur Terre (caste sacerdotale ou souverain régnant au nom de Dieu


 La monarchie de droit divin : son pouvoir émane, "par la grâce de Dieu", de la volonté d'une divinité. La monarchie absolue : ses pouvoirs ne sont limités que par les "lois fondamentales" et les lois divines.

 Un dictateur est un homme politique qui dispose d'un pouvoir absolu et qui l'exerce de manière arbitraire et sans aucun contrôle


 La dictature est un régime politique arbitraire et coercitif dans lequel tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d'un seul homme

 L'autocratie est un régime politique dans lequel le un souverain tire ses pouvoirs et sa légitimité de lui-même


 Le totalitarisme désigne un mode de gouvernement, un régime politique dans lequel un parti unique détient la totalité des pouvoirs et ne tolère aucune opposition

Écrit par : Babeuf | 11/03/2011

merci Babeuf de vos lumieres qui nous permettent d'eclairer nos faibles lanternes,mais que ferions nous sans vous?Vous etes le cousin du p'tit Robert ?
la rousse

Écrit par : larousse | 11/03/2011

oui , il fallait quitter le conseil monicipal.Cependant, je m'intéroge s'il fallait partir aussi vite . Car, le maire, a eu toute possibilité de répondre n'importe quoi parce que ses conseillers n'allaient pas le contredire ni même poser une question.Il n'y a eu qu'un imbécile pour dire monsieur le maire c'est vous qui étes démocratique .Dixit le maire :sa porte était entrouverte ni l'association ni l'opposition n'ont demandé à le voir , et principal reproche l'association utilisait Aurel pour recevoir ses amis et les étragers à Pernes.Il n'y avait plus personne pour répondre.

Écrit par : tellene | 12/03/2011

Tellene, je vous invite à revenir sur la lettre ouverte au maire adressée par l'opposition le 14 février, tout y est dit.
Vous dites que le maire répond n'importe quoi, et quand il accuse la Ligue d'avoir "utilisé Aurel pour recevoir ses amis et les étrangers à Pernes" vous dites qu'il fallait y répondre. Le débat à déjà eu lieu, personne n'est dupe,sauf vous peut être.

Écrit par : Répondre | 12/03/2011

Quel triste spectacle ! On pourrait en sourire, si ce n'était si grave, car il s'agit bien de la vie et de l'avenir de notre commune, de l'usage des deniers publics et du rôle et de la responsabilité d'élus.
En 35 ans de participation à des conseils municipaux de petites ou de grandes communes,dans toutes les régions de France et d'Outre-Mer, je n'ai jamais assisté à une séance de Conseil aussi surprenante et aussi désolante. Une pièce de théatre dont le scénario est écrit par le Maire,avec un seul acteur ... le Maire, aucun adjoint ou conseiller délégué aux finances,à l'éducation,à l'urbanisme, à la culture, ou aux sports, pour présenter le moindre rapport, faire le moindre commentaire, apporter le plus petit complément d'information. Le Maire cumule les compétences des 29 membres de la majorité. Il sait tout dans le détail. Il est seul à bord.
J'avais honte pour tous les conseillers présents autour de la table, à qui le Maire avait retiré toute existence et toute personnalité. On peut soutenir son leader, respecter la consigne de vote et en même temps s'intéresser à un dossier, faire une remarque, apporter une idée. Mais rien de tout cela !
Oui,le public s'est ennuyé à une séance importante où l'on décidait pourtant des options d'urbanisme des 10 prochaines années, du résultat financier 2010 et des enjeux budgétaires pour 2011. Aucun visuel pour s'y retrouver dans les centaines de chiffres exposés par le Maire, aucun document ou tableau de synthèse distribué. Seul le dossier du Scot était disponible sur le site du Syndicat Mixte. Difficile dans ces conditions d'être confiant pour la suite de la mandature et la vie démocratique de notre commune.
JAMAIS VU CA !!

Écrit par : IGOULEN | 12/03/2011

D'accord avec tous ces commentaires, mais comme je suis un "esquimaux" (blague recurrent du Maire) pour les gens qu'il sont pas né a PERNES et il vient du Nord...je dit rien......Desolé

Écrit par : esquimaux | 13/03/2011

Les commentaires sont fermés.