Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2011

Dernières nouvelles, lisez LEVER DE RIDEAU !!!

 

 

La démocratie participative est en marche !

les élus s'informent.jpg

Commentaires

Un petit vent de démocratie sur Pernes.Cela rafraichit !

Écrit par : Bartolomeo | 18/02/2011

Démocratie participative : si nous en sommes encore très loin à Pernes ou le mot d’ordre est pour gouverner tranquille, gouvernons tout seul, la participation citoyenne a le vent en poupe dans de nombreuses villes en France.
Après avoir élu leur représentant local à la tête de la ville, à qui ils confient la responsabilité du vote des lois, les habitants souhaitent conserver un pouvoir de consultation et de participation. Ils veulent participer activement au débat public et aux différentes décisions concernant la politique locale.
On assiste à la création de conseil de quartier, conseil municipal des jeunes, conseil de séniors, conseil consultatif communal (regroupant tous les présidents d’associations), commissions extra-municipal, conseil d’interco, conseil des acteurs économiques.
La participation des citoyens s’effectue en 3 étapes : l’information, la consultation et la concertation qui permet à chacun de modifier, d’amender, d’améliorer tout projet avec comme premier effet d’enrichir celui-ci.
La démocratie participative enrichit le fonctionnement municipal. Mieux gérer la ville avec les habitants c’est faire de chaque habitant un acteur de la Cité. C’est pour les élus et les services municipaux, gagner en efficacité, en consultant les habitants, les associations, les acteurs économiques, sociaux, culturels, sportifs, les organisations, les usagers de la ville et de ses services, dans la mise en œuvre de la politique municipale ou dans la réflexion engagée pour améliorer et dynamiser la qualité de la vie dans la ville.
Il est évident que pour fonctionner il faut de la part des élus une véritable volonté, d’ouverture et de transparence.
Nous le voyons c’est l’antithèse d’un fonctionnement de type autocratique, ou les élus sont relégués au rôle de figurants, ou la consultation de la population s’apparente plus à un fonctionnement paternaliste, ou « l’élu » convaincu que seul son jugement est le bon, se comporte en bon « père » pour les citoyens.

Écrit par : Babeuf | 21/02/2011

Les commentaires sont fermés.