Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/01/2011

INDIGNONS NOUS !!!

" Les yeux dans les yeux, je vous l'affirme, jamais je ne toucherai à la gestion du chateau d'Aurel par la ligue*"

* LAEL,ligue des amis de l'école laïque.

C'est ainsi que s'exprimait le maire il y a quelques mois, aujourd'hui il dit qu'il a changé d'avis !

Ecoutons une réaction à vif d'une des responsables de cette association : 

 

Cela signifie dés le mois de juillet la fin de "La colo d'Aurel" créée par la Ligue. Les derniers séjours auront lieux en février et avril.

L'équipe de bénévoles qui s'est toujours dévouée pour la réussite des séjours et la gestion de la colo est consternée par une telle décision.

Retirer la gestion d'Aurel la Ligue  c'est lui retirer sa raison d'être, son assise historique et 80% de son activité.

Cela revient à balayer le travail fait par les bénévoles successifs durant 53 années, c'est une injure pour eux tous.

Cette décision a été prise sans discussion préalable avec la Ligue, sans en référer au conseil municipal, sans débat.

Une gestion municipale coutera beaucoup plus chère qu'un travail bénévole, personne ne voit l'intérêt que la commune a à reprendre cette gestion qui se passe au mieux, (la gestion de la LAEL n'ayant jamais été critiquée) .

 

Aujourd'hui, La Ligue loue le bâtiment  à la commune (le bail arrive à échéance), règle les charges (électricité, téléphone...) , achète tout le matériel pour la maintenance incombant au locataire, et  finance une partie du salaire du gardien, elle gère les locations et y organise des séjours.

cliquez içi pour lire l'article de la Provence

 

 

 

 

Commentaires

Peu à peu, sous la pression de son proche entourage, et face à une opposition grandissante qui se mobilise, le maire, sans étiquette, dévoile son appartenance : La droite dure, droite dans ses sabots, qui balaie d'un revers de main des années d'actions bénévoles pour reprendre ce qui appartient aux Pernois, rien qu'aux Pernois. Il n'y a plus de respect de la parole donnée, il n'y a que la raison du plus fort. La fin justifie les moyens, le modèle de nos gouvernants fait des émules, et les courtisans copient le maître....

Écrit par : Pas ravi du tout | 08/01/2011

Assez de mensonges, assez d'hypocrisie,à Pernes comme ailleurs !
Le discours écolo-électoral, à la mode ici aussi depuis peu , cache bien des pratiques peu respectueuses de l'environnement .
On en a assez .

Mélangez deux sujets de ce blog : "les abeilles sentinelles" ET "la colo d'Aurel" et vous obtenez un bel exemple de cette mascarade.

Aurel...là où les enfants vivent et jouent dans la nature , là où l'imagination naît des bois touffus et des vieilles pierres...lieu magique préservé jusqu'à présent par la volonté et la vigilance des membres de la Ligue, de simples citoyens pernois.

Que va devenir ce lieu quand nos "aménageurs d'espaces verts" vont avoir tous les pouvoirs " chez eux" ?
Nos grands écolos devant l'électeur vont-ils continuer à tenir leurs beaux discours "en bas" tout en pratiquant "là-haut", enfin sans entrave :
les désherbage chimique (la binette c'est trop dur!)
le bétonnage/goudronnage des abords du bâtiment
l'abattage d' arbres ( alignement oblige?)
l'élargissement et le nivellement des chemins , qui permettra enfin la circulation des voitures sur tout le domaine....
L’épandage de gravier , tout-venant qui étouffe les herbes folles
La plantation de plates bandes "urbaines" et la déco qui va avec

La Ligue s'est opposée à toutes ces pratiques durant les dernières années... elle en paye le prix maintenant.

Quand on vous dit que "municipaliser ne va rien changer"... vous y croyez ?

Mais rassurez-vous : Il y aura beaucoup de ruches à Aurel , alors le reste ....vous n'allez pas encore faire les difficiles !

Écrit par : bzzz....bzzzz | 09/01/2011

Bonjour,

Petit à petit, sous prétexte de cohérence ,d'équilibre des services et de bonne gestion paternelle, à tous les niveaux , on fait disparaitre ce qui était une exception française ici et ailleurs à savoir la dimension sociale et réellement fraternelle de la ligue des amis de l'école laïque.Adieu la république !

Écrit par : Laïque | 09/01/2011

Nous sommes désolés de ce qu'il se passe pour Aurel, voilà plusieurs années que mes petits enfants partent avec la Ligue des Amis de l'Ecole Laïque à Aurel et ils reviennent toujours enchantés de leur séjour. Nous apprécions le professionnalisme et l'énergie mise par les équipes de la Ligue pour la réussite de ces séjours. La décision du maire est incompréhensible, c'est une erreur de vouloir municipaliser.

Écrit par : Une grand mère pernoise | 09/01/2011

En tant que parent d'enfants fréquentant assidument la colo d'Aurel, j'ai été invité il y a quelques années aux 50 ans de la colo à Aurel. Une belle fête et ce jour là je me souviens très bien que le maire avait fait un discours plein d'emphase et de louanges pour l'association et le travail effectué par les bénévoles. Peut être que M Gabert l'a oublié? J'ai encore à la maison le film souvenir qui a été tourné pour l'occasion, il faudrait lui renvoyer.

Écrit par : Pierre | 09/01/2011

Mais..........
Le foot ne fait-il pas son stage annuel à Aurel?
Il me semble que c'est encore une fois l'association privilège...
Municipaliser Aurel...... Voilà encore un projet de la plus haute importance pour certains!
Quelles sont donc les priorités de cette commune?
Revenons sur le cout de nos belles rues pavées! la priorité n'est pas la sécurité de tous plutôt que la beauté des rues? Etes vous passé par la route de la buissonne, route déservant le plus gros commerce, Intermarché, de notre commune, c'est une catastrophe!
Alors plutôt que de vouloir racheté Aurel pour en bétonner la cour, occuper vous du scandale de nos axes de circulations

Écrit par : Bob | 10/01/2011

Le Maire veut Municipaliser la colo d'Aurel pour être en cohérence?
Alors pourquoi a t'il refusé de municipaliser la cantine qui est aussi un service à l'enfance si il veut être cohérent ?
Et dans ce cas là il faut qu'il municipalise aussi d'autres actions menées formidablement bien par des associations comme la société de lecture, l'école de musique... tous utilisent aussi des bâtiments municipaux dans lesquels la mairie investi des sommes importantes (qui viennent de notre porte monnaie).
Son argument est fallacieux c'est un prétexte
Alors qu'elle est la vraie raison?
Est ce qu'il va confier la gestion de la colo à un privé comme il l'a fait pour la cantine? N'est ce qu'une première étape? Nos petits colons vont ils manger aussi du" scolarest" à Aurel?
On n'est pas d'accord bien sur!

Écrit par : Claire parent d'élève | 10/01/2011

assez d'accord avec Claire,pour municipaliser Aurel on court pour embeter la ligue c'est une evidence,mais on aurait aimé autant de precipitation et de courage politique pour municipaliser la cantine,mais là notre maire n'ose pas ou ne veut pas.
Aurel doit rester sous gestion de la ligue comme c'est le cas de puis 50 ans

Écrit par : bruno | 10/01/2011

peut on savoir quelles sont les raisons avancées par le maire pour ne pas renouveler le bail??mauvaise gestion?cout?interets politiques??? lien avec la ligue???
on veut savoir avant de protester

Écrit par : help!! | 10/01/2011

Le courrier recu par la Ligue le 26 décembre ne donne aucune raison à la résiliation du bail.
Par ailleurs le maire a fait voté lors du conseil municipal du 15 décembre une subvention pour un projet de rénovation porté par l'association qui n'avait donc aucune inquiètude quand au renouvellement par tacite reconduction du bail (comme ca c'est toujours fait depuis 1953).
Vous pouvez lire les explications que le maire à donné cette semaine à la Ligue dans l'article de la Provence.La gestion de l'association n'est pas mise en cause, c'est une volonté de municipaliser pour "mettre en cohérence " tous les services de l'enfance. De faire une colo municipale sur le modèle du centre de loisir du mercredi et petites vacances.

Écrit par : Françoise Desjames membre de la Ligue | 10/01/2011

Bonjour,

je souhaiterais "envoyer" mes enfants en centre de vacances au mois de juillet, dans un cadre idyllique où les conditions de sécurité sont maximales, les activités pleines de vie et dynamisées par une équipe jeune et motivée.Par ailleurs,les activités "proche de la nature" proposées , les thèmes originaux des séjours et une conception du "grandir à la colo" me paraissent excellents pour le développement de mes enfants.

En effet , qu'il serait regrettable de concevoir pour eux des vacances tristes avec des animateurs peu enthousiastes et surtout blasés par des enfants qu'ils voient toute l'année dans les écoles, des thèmes inadaptés au site avec des intervenants extérieurs qui viennent vendre leur marchandise et leur "bruit" de passage ,des activités similaires à celles que les parents sont capables de faire chez eux avec leurs enfants...

Si vous connaissez une colo de ce style, dites moi le avant qu'il ne soit trop tard.

Écrit par : tantpispournosenfants | 10/01/2011

M. Gabert habillé de son manteau de défenseur du domaine public, c’est émouvant. Il est quand même étonnant que son indignation, face à une association gérant un bâtiment public, soit aussi sélective.
Pourquoi avoir donné une partie de la place des maraichers, domaine public pour une opération immobilière, et la construction de la maison médicale ?
Pourquoi un privé, Ballade en calèche, a-t-il bénéficié d’un emplacement sur le domaine public, aménagé par les services techniques de Pernes, sur le parking de l’office du tourisme ?
Cohérence nous dit le premier magistrat de Pernes ?

Écrit par : Colin | 11/01/2011

On peut comprendre la tristesse et la colère des sympathisants de la Ligue hier soir.
M Gabert vous qui êtes tant attaché au patrimoine, avez-vous conscience que la Ligue qui gère Aurel depuis si longtemps fait partie du patrimoine associatif de Pernes?
Que l'équipe de bénévoles et d'animateurs constitue un patrimoine humain irremplaceable?
Plus important que les pierres il y a les être humains!
Où situez vous vos priorités?

Écrit par : Patrimoine humain | 11/01/2011

Mesdames et Messieurs de La Ligue. Il serait temps de rentrer dans le rang !!!
D’abord il faut faire allégeance. C’est quand même la moindre des choses. Passe encore de ne pas faire partie du sérail, de ne pas être né à pernes, de ne pas avoir été baptisé par notre bon curé, de ne pas avoir de la famille au cimetière, on pouvait vous pardonner. Mais avoir l’impudence d’avoir des exigences, s’en est trop, ce n’est plus tolérable. Ne soyez pas étonné que le prince de Brancas ait donné la punition : la Ligue a l’amende, la fessée à Madame la Présidente.
Méfiez vous, et rentrez dans le rang, sinon nous pourrions avoir droit à l’occasion de la Fête du patrimoine a une rétrospective de l’inquisition en brulant les hérétiques sur la place de l’église. J’imagine déjà M. Le Curé et M. Le Maire dansant nu autour du bucher … Mon Dieu, quelle belle Fête du Patrimoine se serait …

Écrit par : Dauphin | 11/01/2011

Vipère au point !!!

Mes premières vacances, je les ai passées à la colonie d'Aurel, je pense en 66, 67 et 68 avec mon frères Jean marc, mes deux soeurs, Françoise et Catherine y sont allées aussi un peu plus tard.
Mes souvenirs sont toujours là, intacts, les cris des enfants, les jeux, les descentes en carton sur l'herbe sèche, les balades à Sault, Aurel, l'interminable marche matinale par le sentier pour rejoindre la piscine de Montbrun-les-Bains et le retour à pied en fin d'après midi, le goûter, le réfectoire, les jeux du soir et le dortoir avec son immense mansarde entrecoupée de cloisons légères. La sortie au farwest et les jets de cailloux des cow-boys qui, depuis le haut, mitraillaient les indiens qui, incrédules, s'étaient aventurés dans les canyons du bas versant, tout cela sous les hurlements de la cheftaine nous intimant l'ordre d'arrêter...La peur des vipères, la découverte de la flore....l'apprentissage de la vie, le respect et la compréhension du lieu...tout cela sans m'en rendre compte je le dois au travail acharné des bénévoles de cette formidable association qu'est LA LIGUE DES AMIS DE L'ECOLE LAIQUE.
Vous avez choisi de municipaliser et de reprendre la main sur ce lieu, sans fermer la porte à une négociation, mais pour quoi faire?... j'espère que vous trouverez une porte de sortie honorable pour que la ligue puisse encore, dans les années à venir, faire rêver beaucoup d'enfants dans un lieu magique sans frontière, posé là au beau milieu du monde de Merlin l'enchanteur!!!

Écrit par : Mario MORETTI | 11/01/2011

«Je romps le bail, et maintenant négocions … ma porte n’est pas fermée, il reste 10% de chance … »
Cette phrase, comme un slogan, M. Gabert n’a eu de cesse de nous la répéter. Le message est clair, je romps le bail, parce que peuchère un bail de 35 ans c’est obsolète, et comme je suis un grand démocrate, venez me voir, tout est encore possible
Qui peut croire aujourd’hui qu’il reste encore un espoir quelconque. Tout est déjà joué. Réfléchi de longue date. Organisé avec quelques adjoints. Tout le reste n’est que de stratégie de communication si souvent utilisé dont le but est le pourrissement de la situation.
Rappelez-vous les négociations sur la municipalisation de la cantine. Pendant 3 ans M. Gabert a baladé toutes les associations, main sur le cœur, leur faisant croire qu’il était ouvert au projet. Et d’engagement en promesse, de garantie en déclarations, il a maintenu l’espoir dans la tète de tous les bénévoles, pour finalement prendre la décision d’offrir la cantine à scolarest.
Gagner du temps, avoir les gens à l’usure, toujours dire « oui oui » dans les négociations pour donner un visage d’ouverture, pour finalement déclarer : je n’ai pas pu, ce n’est pas de ma faute, je n’y suis pour rien, c’est plus haut que ça s’est décidé.
De la grande stratégie gabérienne de communication…

Écrit par : Main sur le coeur | 12/01/2011

Bientôt un grand stade de foot devant le château d’Aurel, surement construit par les services techniques ?
Cela ne fait aucun doute. Je vous ferez parvenir des photos pour que puissiez les mettre sur votre site.
Ca s’appelle la municipalisation

Écrit par : Bernalophobe | 12/01/2011

Il est vrai que la décision de la municipalité va priver certaines personnes de quelques Privilèges !!! pourquoi cette haine? dans ce commentaire, et d'autre part lorsque l'on a la conscience tranquille, on signe de son vrai nom?,même si je sais qui se cache derrière ce commentaire.A bon entendeur salut.
Ps en espérant que le texte ne sera pas censuré ce que je doute fort,
Bernal Pascal

Écrit par : bernal pascal | 29/01/2011

Réponse à Pascal B
A quels privilèges est il fait allusion??
Celui de faire des aller et retour réguliers à Aurel pour regler des problèmes de maintenance, faire le ménage, apporter du matériel, surveiller le bon déroulement des colos?? être toujours disponible en cas de dysfonctionnement?
Je ne perçois pas de haine dans les commentaires (dont j'ignore pour ma part les auteurs), mais plutôt de la colère, de l'inquiétude et de la rancoeur.

Écrit par : Françoise Desjames membre de la Ligue | 29/01/2011

N'y a t'il pas derrière tout cela une certaine rancoeur envers ces "gens de gauche" capables de réaliser de belles oeuvres sociales, de donner du relief au patrimoine humain , de dorer une perle par la beauté de leur action,d'être assez fort pour dénoncer les imperfections municipales...de faire leur travail de citoyen Libre.

Écrit par : tantpispournosenfants | 12/01/2011

Comment le maire peut il prendre la décision si importante (à 90% certes) de "récupérer" Aurel et de municipaliser la colonie de vacances sans en débattre en commission, en conseil municipal?
Hormis les adjoints, la plupart de ses 32 conseillers (y compris ceux de la majorité) ont appris cette décision par la presse.
Les "simples" conseillers sont heureux d'apprendre qu'ils représentent 10% du poids des décisions.
Est ce une révélation??

Écrit par : Fanduconseilmunicipal | 12/01/2011

Il y a peut être une question juridique à poser
Est ce que M le Maire a tout simplement le droit de "mettre la main" sur la colonie d'Aurel?
Certe,le bâtiment appartient à la commune (à nous les pernois donc pas à lui en particulier, il aurait pu nous demander notre avis)mais le concept de la colo appartient à la Ligue.
Vraiment je ne vois pas pourquoi il jette ainsi la Ligue dehors, est ce que cette association le dérange? Il n'y a qu'à Orange ou à Vitrole que des municipalités ont ainsi chassé des associations!

Écrit par : chasse aux sorcières | 13/01/2011

LE DERAILLEUR

Par un froid glacial parcourant les ruelles de notre cité,la nouvelle courut,s'engouffra dans les chaumières et saisit d'effroi la population:messire oui oui avait secrètement et rageusement pris un décret abolissant les prérogatives détenues par la Ligue un demi siècle durant dans la bourgade d'Aurel,précisèment au Chateau de Coudray.

Quel taon belliqueux et venimeux avait piqué sa majesté,quelle haleine avait diffusé ses effluves nauséabondes sur le tarin de son éminence pour qu'elle décide,pareil à un tabellion émoustillé de fustiger aussi cruellement ces Ligueurs qui ne sollicitaient aucune faveur particulière si ce n'est de se préoccuper avec abnégation et humilité des jeunes ouailles pernoises?

Nul ne le sait,mais il se murmurait que son excellence souffrait d'un ressentiment chronique envers les Ligueurs.

Ceux-ci avaient commis le crime de lèse-majesté de ne point suffisamment courber l'échine à son auguste passage et de ne préter que trés distraitement l'oreille aux discours flagorneurs et lénifiants dont sa haute autorité usait et abusait à tout bout de champ,à la grande béatitude des flatteurs vivant à ses dépends.

Un vent de fronde se leva alors au sein des remparts de notre vieille ville et l'on assista meme à un charivari houleux mais o combien salutaire de la part des Ligueurs outrés,lors de la traditionnelle et pathétique cérémonie des voeux,au cours de laquelle sa grandeur ressassa à qui voulait l'entendre l'éternelle litanie de ses bienfaits et autres magnificences.

Un quidam Ligueur,interpellé sur son attitude jugée vélléitaire,parfaitement à l'aise dans ses sabots,fit entendre ,sans ambage ni crainte, savoix:"Oyez,sire,oyez,qui sème les alizés recueille les pots cassés;et
puisque nous sommes dans la ville du respectable sieur Paul de Vivie(1),permettez moi de vous asséner que ce jourd'hui,en voulant briser la Ligue,c'est vous qui déraillez!"


(1)inventeur du dérailleur

Écrit par : Le fou du roi | 20/01/2011

Monsieur le Maire et son équipe vont ils faire du Château de Coudray: un parc d'attraction pour enfants Pernois en manque de verdure? un centre de remise en forme pour footballeurs soucieux de leurs musculatures? un lieu majestueux aux allées goudronnées?un musée du fifre et du tambourin? Un espace où la folie de grandeurs n'a pas de limites, ni dans les moyens, ni dans les possibilités?...la liste n'est évidemment pas exhaustive, mais ceux qui ont eu la GRANDE CHANCE de connaitre et de sauvegarder ce lieu avant la déchéance peuvent dire à leurs enfants: nous avons tout fait pour qu'il traverse les mémoires, soyez convaincu de notre engagement et de notre motivation...il est maintenant trop tard.

Écrit par : Tantpispournosenfants | 20/01/2011

Ma fille a rapporté ce soir un courrier du maire expliquant pourquoi la colo municipale sera tellement mieux que celle de la Ligue.
Quelle surprise !
Mais alors et les 10% de négociation? et la décisison du conseil municipal? (voir le message de "main sur le coeur" un peu plus haut) Fi de tout ca!
et pourquoi tant de communication? M le Maire n'est pas serrein on dirait!Le bon père de famille montre les dents!
En tous cas moi, mes enfants n'iront pas à la colo de la mairie, si c'est pour avoir la même ambiance qu'à la garderie du midi merci!

Écrit par : chasse aux sorcières | 20/01/2011

A Pernes, on municipalise toute l'offre de loisirs pour les enfants:
C'est " Pour le bien de vos enfants " et " ce sera plus simple pour les parents" vous dit Monsieur le maire dans sa longue lettre.

Les parents et les enfants sont les seuls juges ....
il ne faut pas les prendre pour des idiots !!

Écrit par : pasdesguignols | 21/01/2011

ah, ce Gabert....toute une histoire!
Mais en fait n'est-il pas un "politicien mesquin et arrogant" ? il montre enfin son vrai visage. Je vous assure que ça fait du bien qu'il se lâche et que les gens puissent enfin se dire "ah bè ça alors, Gabert je ne le voyais pas comme ça..."
Sous ses airs "c'est pas moi, c'est les autres", il en a trompé plus d'un(e). Cet homme n'est en rien courageux et ne mérite aucune confiance voire même respect.

Solidaire avec la Ligue et tout le tissus associatif Pernois, je salue bien la LAEL et l'encourage à ne pas lâcher !

Écrit par : l'estranger | 25/01/2011

L'exercice de la démocratie participative est dans un bien triste état à Pernes.Les décisions se prennent en catimini dans le bureau feutré du maire et les conseillers municipaux,dans leur ensemble,sont mis devant le fait accompli.Le maire,abusant du pouvoir qui lui a été donné pourrait avoir l'élégance de rendre aux conseillers quand il s'agit de questions importantes;mais non,ilrègle celles -ci sans consulter meme sa majorité.
Un dossier comme celui du bail avec la Ligue aurait mérité un autre traitement et etre examiné en séance du conseil municipal.
Peur d'etre contesté,meme par les siens?Sans doute.
Pov'démocratie pernoise.

Écrit par : jordi | 27/01/2011

Question au webmaster...N'a t'il pas des commentaires que vous effacez ? j'en cherche certains qui semblent ne plus apparaître du jour au lendemain !!

Écrit par : juju | 28/01/2011

cher Juju
en effet nous effaçons parfois des commentaires quand nous estimons que ceux ci sont des attaques sur des personnes,ou quand nous les trouvons trop virulents ou agressifs
NOus ne souhaitons pas que la municipalité puisse nous attaquer pour ce type de propos
nous tentons de laisser une libre parole,mais elle a juste ses limites
bruno Verdi president de Pernes Avenir Solidaire

Écrit par : bruno | 29/01/2011

Cher Monsieur Bernal Pascal
Vous voyez votre message est toujours là ,nous laissons chacun s'exprimer ce qui est loin d'etre le cas de notre municipalité
Mais si on vous laisse vous exprimer,il faut etre precis,nous eclairer,quels sont donc ses priviléges?
Quant à la haine ,rassurez vous il n'y en a pas chez nous.Seulement des désaccords profonds avec la politique municipale ,rien contre les personnes.
Mais interrogez donc vos proches, ecoutez comment ils parlent de nous,là est la veritable haine,venez au conseil municipal lire dans le regard de certains le mepris à notre egard.
Nous combattrons encore et toujours la pôlitique municipale quand celle ci consiste à balayer d'un revers de main meprisant 50 années de benevolat pour une assos dont nombre de pernois sur plusieurs générations(et vous peut etre aussi??!!) ont toujours été satisfaits
a vous lire
Bruno Verdi président de Pernes Avenir Solidaire

Écrit par : bruno | 30/01/2011

Les commentaires sont fermés.